Champigny-sur-Marne : quand on tabasse un flic à terre, on tabasse la République, dénonce Unité-SGP Police FO

Deux policiers, un capitaine et une gardienne de la paix, ont été violemment agressés la nuit de la Saint-Sylvestre à Champigny-sur-Marne, dans le Val-de-Marne, par un groupe de jeunes qui avaient été refoulés d’une soirée privée.

L’attaque a été fermement condamnée lundi 1er janvier sur Twitter par Emmanuel Macron, ainsi que par le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb.

Ils promettent que les coupables seront retrouvés et sévèrement punis.

Yves Lefebvre, secrétaire général d’Unité-SGP Police FO salue lundi 1er janvier sur franceinfo ces réactions. « Quand on tabasse un flic à terre, on tabasse la République », a-t-il commenté sur franceinfo. Il réclame « une politique pénale » qui permette des poursuites et une « peine exemplaire » pour les agresseurs, « à la hauteur des faits commis ».

franceinfo : Les réactions des responsables politiques qui se multiplient vous rassurent-elles ?

Yves Lefebvre : Oui, ça me rassure. Je me souviens de quelques faits, il y a moins d’un an, je parle de la soi-disant affaire Théo à Aulnay-sous-Bois où on avait un président de la République à l’époque qui ne s’était absolument pas enquis de l’état des policiers, sinon même de ce qui s’était réellement passé (…).

Source: Yahoo Actualités

Télécharger l'article en PDF

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close