Changements climatiques: les jeunes en première ligne à Paris

 

Une délégation de jeunes Polynésiens, « porte-paroles du Fenua », s’est envolée, mardi soir vers la métropole, dans le cadre de la 11ème conférence des jeunes (COY11), qui se déroulera juste avant la COP 21. Ils sont ainsi partis rejoindre les milliers de jeunes du monde entier qui se réuniront du 26 au 28 novembre à Villepinte près de Paris.

Préparés depuis deux mois au travers de regroupements, de formations, et d’actions de sensibilisation, ces jeunes étaient prêts, mobilisés et motivés à prendre part activement à la COY, qui est un important rassemblement de la jeunesse et précède chaque année la conférence des chefs d’Etat sur le climat (COP21). Cet événement est organisé en France pour la première fois cette année.

La délégation toute entière souhaite être actrice du changement auprès du président du Pays, afin d’œuvrer à créer ensemble la société de demain. La COP21 constitue un enjeu majeur, puisqu’elle doit aboutir à un accord planétaire contraignant pour préserver notre environnement.

C’est donc non sans une pointe de fierté que ces jeunes ont souhaité saisir cette opportunité exceptionnelle, d’autant qu’il s’agit de la première participation d’une délégation de jeunes Polynésiens à cet événement mondial. Pendant trois jours, les jeunes du fenua sont attendus pour une mobilisation d’une ampleur sans précédent. Cette expérience facilitera leur mobilisation et favorisera le partage d’expériences entre participants, dans une ambiance festive qui se veut résolument optimiste. Des ateliers seront également proposés, afin de renforcer les capacités d’action des jeunes par l’organisation de conférences et d’ateliers où seront partagés expériences, compétences, savoirs et projets.

Bien que les décisions finales soient évidemment prises par les responsables politiques mondiaux à l’issue de longues négociations diplomatiques, cet événement permettra aux organisations de jeunesses d’appuyer certaines propositions et certains sujets de l’agenda ou encore de rappeler aux gouvernements leurs engagements et leur devoir moral.

Outre les visites au Ministère des Outre-mer et à l’Assemblée Nationale, les jeunes Polynésiens, accompagnés de Nicole Sanquer-Fareata, ministre de l’Education et de l’enseignement supérieur, de la jeunesse et des sports, et de la Député Maina Sage, remettront officiellement au président du Pays leurs propres recommandations.

Ce sera une étape importante de leur programme, et une preuve de leur fort engagement sur ces questions de changement climatique.

Communiqué du Gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close