Charles Aznavour s’est éteint à 94 ans

Il rêvait de chanter jusqu’à cent ans la vie, l’amour, la nostalgie, le temps qui passe: Charles Aznavour, le dernier des géants de la chanson française et son inlassable ambassadeur à travers le monde, s’est éteint dans la nuit de dimanche à lundi à l’âge de 94 ans.

« C’est avec une profonde tristesse que la famille Aznavour informe du décès de Charles Aznavour. Son nom est gravé dans l’éternité, et sa mémoire est toujours vivante !« , a annoncé sa famille sur son compte Facebook.

C’est dans les Alpilles, en Provence, dans le sud-est de la France où il aimait tant se reposer, que Charles Aznavour s’est éteint, suscitant une vague de tristesse chez ses admirateurs de toutes générations.

« Profondément français, attaché viscéralement à ses racines arméniennes, reconnu dans le monde entier, Charles Aznavour aura accompagné les joies et les peines de trois générations. Ses chefs-doeuvre, son timbre, son rayonnement unique lui survivront longtemps », a twitté Emmanuel Macron.

Le Premier ministre arménien Nikol Pachinian a déploré « une perte énorme pour le monde entier », rendant hommage à « un fils exceptionnel du peuple arménien ».

« L’Europe a perdu aujourd’hui l’une de ses plus belles voix », a déclaré le chef de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, saluant « un grand artiste » qui a « inspiré toute une génération, donnant une magnifique image de la France terre d’accueil au rayonnement culturel international ».

Inépuisable, le chanteur aux plus de 70 ans de carrière avait repris la scène en septembre avec deux concerts au Japon et s’apprêtait à repartir en tournée cet automne avec plusieurs dates en France.

Ces derniers mois pourtant, il avait dû annuler quelques représentations. D’abord en avril à Saint-Pétersbourg, victime d’un tour de reins. Puis en mai, en raison d’une fracture de l’humérus gauche, après une chute.

« Je ne suis pas vieux, je suis âgé. Ce n’est pas pareil », se plaisait-il à nuancer. Une façon espiègle de défier le poids des années pour celui dont le couronnement artistique était venu assez tardivement, à 36 ans, le 12 décembre 1960 à l’Alhambra.

« Il a osé chanter l’amour comme on le ressent, comme on le fait, comme on le souffre« , avait dit de lui Maurice Chevalier, dans les pas duquel il avait fini par marcher aux quatre coins du monde, devenant à son tour l’ambassadeur de la chanson française. Une renommée appuyée par ses 180 millions de disques vendus.

Source: Yahoo actualités

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close