Chikungunya: baisse générale du nombre de consultations

A la fin de la semaine 51 (données recueillies entre le 15 et le 21 décembre), on estime à 51 131 le nombre total de cas ayant consulté pour une phase aigüe de Chikungunya en Polynésie française depuis la déclaration de l’épidémie (S41-2014), peut-on lire dans le Bulletin de surveillance et de veille sanitaire édité par la Direction de la Santé.


Force est de constater une baisse générale assez marquée du nombre de consultations pour un syndrome « CHIKV-like » sur tout le territoire mais plus importante sur l’île de Tahiti.

Compte tenu du nombre important de non-consultants, des vacances scolaires, des fêtes de fin d’année et de l’absentéisme important de professionnels de santé, le nombre de personnes touchées resterait toujours très élevé.

Dans les archipels des Australes et des Marquises, toutes les îles sont désormais touchées.

Le taux d’attaque cumulé est de 21 pour 100 habitants des IDV et de 19 pour 100 habitants de Polynésie française, depuis la semaine S41.

Le nombre de consultations secondaires suite à une phase initiale de Chikungunya continu sa progression dans les premières communes touchées.

Au total, neuf décès directement liés à une infection par le virus du Chikungunya confirmée ont été identifiés (6 hommes et 2 femmes de plus de 70 ans et un nouveau-né).

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close