CHPf: inauguration du service de médecine isotopique

Le Président Edouard Fritch, accompagné du ministre de la Santé, Patrick Howell, a inauguré, mercredi après-midi, à Pirae, le service de médecine isotopique du Centre hospitalier de la Polynésie française (CHPF).

Depuis le début du mois, le Centre hospitalier permet en effet aux patients polynésiens d’avoir accès à une nouvelle technologie d’imagerie sur un appareil dénommé Gamma caméra, permettant de réaliser des diagnostics d’une grande précision, notamment en matière de pathologies cancéreuses, cardiaques, infectieuses et rénales.

Ces examens étaient auparavant effectués en Nouvelle-Zélande ou en métropole, mais grâce à l’ouverture de ce service, les Polynésiens n’auront plus à partir pour les réaliser. Les évacuations sanitaires ainsi évitées permettent un financement partiel, dans sa phase de lancement, du fonctionnement de cette unité.

La mise en place de l’unité a nécessité l’autorisation de l’Equipement, ainsi que la validation des mesures de protection des patients, du personnel et de l’environnement par la Direction de la santé et l’Autorité de sûreté nucléaire.

Le Président a souligné le fait que le CHPF s’attachait à maintenir une offre de soins au meilleur niveau, avec notamment des moyens adéquats pour cela. L’année dernière, le CHPF s’est en effet doté d’une unité d’hospitalisation complète en oncologie et d’une équipe mobile en soins palliatifs. En outre, un appareil d’IRM de dernière génération a été installé en fin 2014, ainsi qu’un nouveau scanner en 2015.

Ces progrès marquent la volonté du Pays d’offrir aux citoyens un système de santé alliant proximité et technicité, tout en assurant la maîtrise de l’évolution des dépenses associées. Le service de médecine isotopique du CHPF est unique dans le Pacifique insulaire. Des collaborations avec d’autres communautés de la région sont par conséquent envisagées, à l’instar de la prise en charge, au Centre hospitalier de Polynésie française, depuis quelques semaines, de patients néo-calédoniens nécessitant des soins en radiothérapie.

Communiqué du gouvernement

 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close