Colère des surveillants de prison : les principaux syndicats rejettent le projet d’accord présenté par le gouvernement

 

La proposition de Nicole Belloubet, garde des Sceaux, n’a pas trouvé preneur.

Tour à tour, les syndicats CGT puis UFAP-Unsa, qui est majoritaire dans la profession, ont rejeté le projet d’accord qui comportait notamment l’embauche de 1 100 surveillants supplémentaires sur quatre ans.

Dans un communiqué, l’organisation demande « la revalorisation indemnitaire des personnels mobilisés dans leur chair » et appele à un « blocage total » de l’institution dès lundi 22 janvier, six heures.

Plus tôt dans la soirée, la CGT Pénitentiaire dénonçait un texte « bien en deçà des attentes des collègues mobilisés, notamment en terme de reconnaissance et d’attractivité de (ses) missions de service public (indemnité et statut), et de l’insuffisance de création de postes proposés ».

Ce sont désormais les trois principaux syndicats de la pénitentiaire – FO avait refusé de participer aux discussions – qui appellent à durcir le mouvement.

Source: Yahoo Actualités

Télécharger l'article en PDF

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close