Collège de Teva i Uta: le fruit d’un « accord consensuel entre toutes les parties prenantes »

Voici, dans son intégralité, l’allocution prononcée ce matin par le président Edouard Fritch à l’occasion de la pose de la première pierre du collège de Teva I Uta.

Monsieur le Haut-Commissaire de la République en Polynésie française,

Monsieur le Vice-président

Mesdames et messieurs les ministres du gouvernement de la Polynésie française,

Monsieur le Vice-recteur de Polynésie française

Monsieur le Sénateur

Monsieur le Député,

Monsieur le Maire de la Commune de Teva i Uta

Monsieur le Maire de la commune de Papara

Monsieur le Maire de la Commune de Taiarapu Est

Mesdames, Messieursrs les président des associations de parents d’élèves des collège de Papara et de Taravao

Mesdames et Messieurs,

La construction du collège de Teva i Uta n’est plus une chimère. Ce projet, que la majorité qui a été portée au pouvoir en 2013 s’était engagée à réaliser, va aujourd’hui entrer dans sa phase de réalisation. Les entreprises sont à pied d’œuvre.

Ce 1er décembre, plus que la pose d’une première pierre, c’est le chantier qui débute réellement.

La volonté de construire cet établissement était déjà la notre en 2003. Déjà, des études avaient lancées, un projet finalisé. Malheureusement l’histoire de notre pays en a voulu autrement : instablilité politique et divergences sur le choix du terrain n’ont fait que retarder cette opération.

De même, il est vrai que les projets d’investissement chinois ont fait hésiter le gouvernement sur ce site d’implantation.

Aujourd’hui enfin, un accord consensuel entre toutes les parties prenantes de cette opération a permis d’arrêter un choix définitif dans la commune de TEVA I UTA, dans ce cadre magnifique du domaine d’Atimaono.

Cet établissement, qui sera résolument moderne et inovant, pourra accueillir 600 éleves qui bénéficieront de salles de classe banalisées, de locaux dédiés aux enseignements technologiques et informatiques, de salles de sciences expérimentales et bien entendu d’un plateau sportif couvert.

Ce collège est devenu plus qu’une nécessite pour accueillir nos enfants. En effet, il ne va pas satisfaire uniquement les familles de la commune de Teva i Uta.

Il va également permettre aux établissements scolaires de Taravao et Papara qui sont, je le sais, en surcapacité d’acceuil, de voir leurs effectifs se réduire ce qui améliorera sans doute la vie des élèves de ces collèges qui ne sont plus en mesure de faire face à l’évolution démographique de cetet partie de l’île de Tahiti.

Ce sont en effet 300 élèves de Parara et 300 élèves actuellement à Taravao qui seront susceptibles d’intégrer ce nouvel établissement.

Ce collège, voyez-vous chers ami, va bien au-delà d’un projet destiné à une seule commune. Ce projet va dans le sens de l’amélioration de la qualité de vie des enfants d’une grande partie de la côte ouest de la presqu’île de Tahiti.

Je voudrais dire aussi que notre ministre de l’Education a bien reçu l’assurance de l’Etat que ce nouvel établissement serait doté en personnel. C’est une précision utile, car à quoi servirait de construire des établissements scolaires sans avoir l’assurance qu’ils seront dotés pour leur fonctionnement.

Enfin, je veux aussi insister sur les impacts que cette opération, d’un montant d’1 milliard six cents millions, aura sur l’économie de notre fenua, grâce aux emplois directs et indirects qui pourront être créés pendant la construction du collège mais également après. Et cela bien sûr en premier lieu au bénéfice de la commune d’accueil.

 En ces moments difficiles, je puis vous assurer que le gouvernement met tout en œuvre pour lancer rapidement des chantiers afin de créer en premier lieu de l’emploi.

Voilà, maintenant, mesdames et messieurs les responsables des bureaux d’études et des entreprises, la balle est dans votre camp pour que ce bel établissement puisse ouvrir ses portes, comme nous nous y sommes tous engagés, à la rentrée d’août 2016.

 Maururu.

 

 

 

 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close