Comment des djihadistes parviennent à circuler librement en Europe

Comment des individus faisant l’objet d’un mandat d’arrêt international ont-ils pu circuler entre l’Europe et la Syrie sans être inquiétés par les autorités ? Cette question obsède – et divise aussi – les différents pays de l’Union européenne depuis la confirmation de la mort d’Abdelhamid Abaaoud, cerveau présumé des attaques du 13 novembre à Paris et Saint-Denis qui ont fait 130 morts et plus de 350 blessés.

Le terroriste de Molenbeek, qui se vantait en février 2015 de pouvoir aller et venir comme il le voulait en Europe, a en effet réussi à plusieurs reprises à passer sous les radars des services de renseignement.

Après l’annonce de la présence et de la mort en France de l’homme, Bernard Cazeneuve a semblé accabler ses partenaires européens.« Il faut que l’Europe se reprenne », a-t-il déclaré, affirmant qu’« aucune information sur le trajet d’Abaaoud » n’avait été transmise aux services français avant le lundi 16 novembre. Ce n’est qu’à cette date qu’« un service de renseignement hors d’Europe » informe Paris que le terroriste a été repéré en Grèce en début d’année, a assuré le ministre de l’intérieur, jeudi.

Les règles de Schengen et le caractère délicat de la coopération européenne en matière de lutte antiterroriste expliquent, pour une part, comment les djihadistes parviennent à profiter de la porosité du système pour circuler d’Europe vers la Syrie, et à faire le trajet retour.

  • Peu de contrôles pour les ressortissants de l’UE

Rappelons d’abord que les frontières intérieures des 26 pays de l’espace Schengen sont ouvertes, à l’exception de quelques pays ayant récemment rétabli des contrôles en raison de l’afflux de réfugiés. A l’exception, aussi, de la France, en situation d’état d’urgence.

Cela signifie que toute personne, ressortissante ou non de l’Union européenne, peut aller et venir librement dans les limites de cet espace.

Aux frontières extérieures de Schengen, des contrôles sont effectués pour tous les voyageurs, mais ils ne sont, actuellement, pas (…) Lire la suite sur lemonde.fr

Lire la suite : Comment des djihadistes parviennent à circuler librement en Europe
Source: Yahoo Actualités

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close