Comment mieux armer les enquêteurs pour chasser les serial killers

L’affaire Maëlys fait réfléchir les enquêteurs et la justice sur la manière de traquer les potentiels tueurs en série qui pourraient sévir en France.

Pour cela, le procureur de Grenoble, en première ligne dans les deux affaires qui concernent Nordahl Lelandais, propose la création de deux fichiers pour recenser les potentielles victimes.

Jean-Yves Coquillat imagine alors la création d’un fichier national des personnes disparues et un autre pour répertorier les personnes décédées de de morts violentes. Pour le premier, il s’agirait d’avoir « la génétique des victimes, celle de leurs proches », détaille le procureur. « Cela permettrait de voir si on a un tueur en série, quels faits on peut rapprocher ou essayer de rapprocher », assure encore le magistrat qui propose également l’allongement de la durée de la détention provisoire pour les individus suspectés de crimes multiples.

Développer l’approche psychologique

Actuellement en France, il n’existe qu’un fichier des personnes recherchées, le FPR, pour les individus qui font l’objet d’un mandat de recherche, d’un contrôle judiciaire (…)

Source: Yahoo Actualités

Télécharger l'article en PDF

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close