Comment répondre aux dysfonctionnements urbains les plus sensibles…

 

Lors de l’élaboration du Contrat de Ville 2016-2020 de l’agglomération de Papeete, une démarche de rénovation urbaine a été initiée par les partenaires du syndicat mixte en charge de la politique de la ville : l’État, le Pays et les communes.

Une première mission de l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine, en mars 2015, a mis en avant l’opportunité de telles démarches pour répondre à l’acuité des situations urbaines des quartiers de l’agglomération.

Les projets de rénovation urbaine (PRU) ont en effet pour objectif de répondre aux dysfonctionnements urbains les plus sensibles par la mise en œuvre d’un programme d’actions coordonnées traitant simultanément des questions de cohésion sociale, de développement économique et d’emploi, de cadre de vie et de renouvellement urbain. Ils s’appuient en premier lieu sur un diagnostic partagé et un projet de développement stratégique et durable des sites à moyen – long terme.

Un travail partenarial permet ensuite de définir une programmation des différentes actions à enclencher. Cette programmation donne lieu à une première contractualisation des engagements de chacun des partenaires sur les programmes d’études à engager et les moyens d’ingénierie à mobiliser (« convention de préfiguration » des PRU).

Aujourd’hui, quatre sites de projet ont été identifiés : la Pointe Venus et le quartier Matavai à Mahina, la vallée de la Nahoata à Pirae, le Centre Ville de Papeete et le quartier d’Outumaoro à Punaauia. Ces quatre sites de projet présentent des caractéristiques communes (situations économiques des ménages préoccupantes, habitat insalubre, précarité des occupations foncières, difficultés de déplacement, sous équipement en réseaux…) et des orientations de projet propres à chacun des contextes urbains.

Afin de pouvoir préciser en partenariat étroit avec les communes les programmes d’actions à venir, le ministre du Logement, Jean-Christophe Bouissou, a souhaité échanger avec les maires, porteurs de la vision d’avenir des sites en projet. C’est ainsi qu’ont participé à cette réunion, mardi matin, sur cette thématique, le maire de Papeete, Michel Buillard, le 1er adjoint de la commune de Faa’a, Robert Maker, le maire de la commune de Punaauia, Rony Tumahai, le sixième adjoint au maire de Pirae, Heimana Tauraa, le maire de Mahina, Damas Teuira.

Après une présentation d’étape des projets des communes concernées, le ministre, a salué la qualité du travail de l’ensemble des partenaires. Il a rappelé l’importance d’assurer des conditions décentes d’habitat pour des familles bien souvent à faibles ressources.

Deux priorités : l’habitat, diversifié pour tenir compte des niveaux de ressources et des aspirations des familles et la gestion quotidienne des quartiers

Il s’agira de compléter l’offre nouvelle par une démarche de réhabilitation de l’habitat ancien. Le maire de la commune de Papeete, Michel Buillard, a confirmé la priorité qui doit être donnée à la réhabilitation des quartiers dégradés. Il a évoqué la présence de 1.000 logements vacants sur sa commune et l’intérêt de définir un dispositif fiscal incitatif en contrepartie d’un engagement des propriétaires à pratiquer des loyers modérés.

A cet effet, le ministre a indiqué sa volonté de remettre à l’étude une meilleure adéquation entre les aides apportées au secteur du logement et les profils et ressources économiques des familles.

Le maire de la commune de Mahina, Damas Teuira, a insisté sur le caractère éco-touristique de son projet ainsi que sur l’urgence de répondre aux besoins en habitat. Le maire de la commune de Punaauia, Rony Tumahai, a précisépour sa part la démarche de sa commune notamment pour ce qui est de favoriser les déplacements. L’adjoint au maire de la commune de Pirae, Heimana Tauraa a souligné l’importance de la démarche du Projet de Rénovation Urbaine. Enfin, Robert Maker, 1er adjoint au maire de la commune de Faa’a, a rappelé les défis liés à l’habitat dans sa commune et l’intérêt de la municipalité à s’inscrire dans cette démarche de rénovation urbaine.

Les maires ont ainsi tous rappelé la priorité de trouver des solutions d’habitat qui respectent au mieux les habitudes des familles et qui contribuent à un meilleur fonctionnement du quartier. S’agissant des équipements, ils ont indiqué l’importance de préserver leur caractère de proximité et leur accessibilité afin de répondre aux attentes des acteurs de la vie locale. La gestion urbaine a été au cœur des échanges avec notamment les questions de désenclavement des quartiers, d’accessibilité des véhicules de secours, de collecte des déchets et de traitement des servitudes et des réseaux assainissement.

Le Forum des Acteurs de la Rénovation Urbaine (19 et 20 juin prochains) sera organisé par la Délégation à l’Habitat et à la Ville (DHV). Ce 1er forum qui réunira l’ensemble des acteurs concernés par la rénovation urbaine (ministères et services du Pays et de l’État, communes, opérateurs publics, associations), marquera le démarrage opérationnel des PRU polynésiens.

Pour assurer la bonne conduite de ces projets de rénovation urbaine, le ministre du Logement, de l’aménagement et de l’urbanisme a annoncé qu’il réunira dans une commission spéciale les principaux services et opérateurs du Pays, ainsi que les communes, pour garantir l’efficacité et la mise en cohérence des actions partenariales. Une convention cadre entre l’État, le Pays et les communes, formalisera les engagements de chacun, les calendriers de mise en œuvre et les financements. Enfin, un rapprochement de la Direction des Affaires Foncières, de l’OPH et des communes pour trouver les terrains nécessaires à la réalisation de nouveaux logements sera effectué. La Délégation à l’Habitat et à la Ville en rendra compte régulièrement.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close