Communiqué officiel du conseil des ministres

Retrouvez le communiqué officiel du conseil des ministres qui s’est tenu ce mercredi 9 mars 2016 sous la présidence d’Edouard Fritch.

La Polynésie française présente au Seatrade Cruise Global

Le ministre du Tourisme conduira la délégation polynésienne au « Seatrade Cruise Global », organisé à Fort Lauderdale la semaine prochaine. Cette délégation compte l’ensemble des acteurs locaux de la croisière et, notamment, Tahiti Tourisme, le Port Autonome de Papeete, Air Tahiti Nui et le Tahiti Cruise Club.

Le « Seatrade Cruise Global », qui existe depuis plus de trente années est le plus grand salon professionnel mondial de la croisière. Il regroupe, sur un espace de 38 000 m², plus de 1 000 exposants issus de 127 pays et 11 000 participants y sont attendus.

La Polynésie française, qui s’associe à cet évènement depuis 2009, a bénéficié depuis de retombées très positives. Ainsi, en 2015, on a dénombré pas moins de 508 escales de paquebots transpacifiques, en progression de 14% par rapport à 2014. Le nombre de passagers débarqués sur l’ensemble de la Polynésie, Aranui et Paul Gauguin compris, enregistre une augmentation de 34 % (442 000 en 2015 contre 330 000 en 2014).

De nombreuses rencontres sont prévues, avec les majors de la croisière (Windstar Cruises, Seabourn, SilverSea Cruises, Ocenia/Regent, Seven Seas Cruises, Princess Cruises, Holland America Lines, Carnival, Ponant, Oceania Cruises Lines, Regent, Disney Cruises Lines, Crystal Cruises, Carnival Cruises Lines, Royal Caribban Cruise Ltd) mais aussi avec les fournisseurs spécialisés (équipements, infrastructures, etc.).

C’est l’occasion, pour notre destination, de conforter sa présence sur ce marché porteur, notamment par son insertion régionale via South Pacific Cruise Alliance (SPCA), auquel est affilié le Tahiti Cruise Club (TCC), partenaire local de l’évènement. En effet, par nature, le développement de la croisière passe par une coopération de l’ensemble des pays insulaires de la région et le partenariat océanien, renforcé à l’occasion du premier Forum régional organisé à Papeete en septembre dernier, commence à porter ses fruits.

Le « Seatrade Cruise Global » sera l’occasion, pour la Polynésie française, de faire valoir ses atouts et de présenter ses infrastructures d’accueil, nouvelles ou en projet (Moorea, Uturoa, Fakarava). Il permettra également d’informer les compagnies de nouvelles dispositions polynésiennes favorables au développement de l’activité dont, notamment, la possibilité, pour les paquebots transpacifiques à quai, d’ouvrir leurs casinos pour les passagers lorsqu’ils sont en escale ou encore les simplifications de procédures mises en place par l’Etat pour les visas des équipages étrangers.

Dans un contexte concurrentiel, outre l’occupation et l’animation d’un stand de promotion « Tahiti et ses Iles », disposé dans le pavillon régional South Pacific, des opérations de communication permettront de renforcer la visibilité de la destination Polynésie française. Une brochure spécifique, « Tahiti, destination », a été éditée pour l’occasion.

Reclassement des personnels de santé

Le conseil des ministres a défini, par arrêté, la liste des diplômes de la filière santé pouvant donner lieu à un reclassement ainsi que les modalités de sélection des candidats.

En effet, l’article 56 du statut général de la fonction publique de la Polynésie française prévoit que les fonctionnaires ayant obtenu un diplôme permettant d’accéder à une catégorie supérieure après avoir suivi des études ou un cycle de formation à l’initiative de l’administration, ont la possibilité d’être reclassés.

Ce dispositif constitue une dérogation au recrutement par concours qui garantit l’égal accès aux emplois publics. Cette exception est justifiée par des besoins avérés de l’administration, la prise en charge d’une formation longue et la rareté des candidats dans le cadre d’emplois d’accueil. Ainsi, les dispositions prises ont pour objectif d’encadrer cette dérogation et d’éviter tout arbitraire dans le choix des candidats.

Revalorisation du point d’indice pour les fonctionnaires

Le conseil des ministres a adopté la revalorisation du point d’indice servant au calcul de la rémunération des fonctionnaires.

L’arrêté n° 1799/CM du 21 décembre 2007 avait fixé la valeur de l’indice 100 à 99 500 Fcfp à compter du 1er janvier 2008, dernière date de revalorisation de la valeur du point.

Aussi, après 8 ans du gel de la valeur de l’indice servant de base au calcul de la rémunération des fonctionnaires, la valeur de l’indice 100 est portée à 100 000 Fcfp à compter du 1er mai 2016 et 100 500 Fcfp à compter du 1er septembre 2016, soit une augmentation de 1%. Cette décision résulte d’un arbitrage entre les attentes des fonctionnaires et l’engagement du gouvernement à maîtriser l’évolution de la masse salariale du Pays, dans le cadre du plan d’assainissement des finances publiques.

Programmes de vols des compagnies aériennes internationales pour la saison IATA été 2016

Le conseil des ministres a approuvé les programmes de vols des compagnies aériennes internationales pour la saison IATA été 2016.

Ces programmes comprennent les fréquences hebdomadaires suivantes :

  • Pour Air Tahiti Nui : de 10 à 16 fréquences vers Los Angeles, dont la moitié avec une continuité sur Paris, 3 fréquences vers Auckland et 2 fréquences vers Tokyo ;
  • Pour Air France : 3 fréquences vers Los Angeles puis Paris ;
  • Pour Air New Zealand : 2 à 3 fréquences vers Auckland ;
  • Pour LATAM et Hawaiian Airlines, 1 fréquence, respectivement vers Santiago (via l’île de Pâques) et Honolulu ;
  • Pour Air Tahiti : 1 à 2 fréquences vers Rarotonga, en partenariat avec Air Rarotonga.

Les programmes de cabotage ont été reconduits dans leur configuration habituelle.

En outre, des négociations en cours avec les autorités brésiliennes pourraient permettre à Air Tahiti Nui de proposer, dès cette saison IATA, des vols vers Sao Paulo, via Los Angeles, en partenariat avec American Airlines.

Extension de la zone de collectage de bénitiers dans le lagon de l’atoll de Reao

Les exportations de bénitiers, issus du collectage, concernent un marché de niche en aquariophilie, tandis que le marché de la chair devrait pouvoir se développer davantage au niveau local et à l’international.

Les aquaculteurs ont sollicité une extension de la zone autorisée au collectage de bénitiers dans le lagon de Reao, représentant actuellement 965 Ha, afin d’améliorer leurs probabilités de réussite. Aussi, après avis favorable du maire de la commune de Reao-Pukarua, une extension de 500 Ha de la zone de collectage (zone Sud du bassin 1) a été autorisée par le Conseil des ministres.

Cependant, aucune nouvelle concession d’élevage ne sera autorisée dans cette extension de zone de collectage, afin de limiter tout risque de développement d’anémones.

Développer le volet « formation » dans le dispositif du contrat d’accès à l’emploi (CAE)

Dans le cadre du développement des dispositifs de formation et d’accompagnement à adjoindre au CAE, la ministre du Travail a présenté une modification des dispositions idoines du code du travail.

En formation en alternance pour la majorité d’entre eux, les stagiaires bénéficiaires d’un CAE rénové (avec formation) sont accueillis, à l’instar des stagiaires bénéficiaires d’un CAE classique (sans formation), en entreprise, en association, mairie ou dans l’administration, à raison de 35 heures hebdomadaires d’activité.

Or, la durée hebdomadaire d’un stagiaire bénéficiaire d’un CAE rénové varie sensiblement de celui d’un stagiaire en CAE classique, du fait de sa participation à la formation théorique dispensée en organisme de formation. En effet, pour toute formation qualifiante et diplômante, le quota horaire hebdomadaire répond à des exigences édictées par des programmes et des référentiels. Il y a donc lieu de garantir la mise en adéquation du quota horaire hebdomadaire des stagiaires bénéficiant d’un CAE rénové avec les exigences propres à chaque formation, dans le respect de la durée légale du travail.

Par ailleurs, il a été décidé d’augmenter d’une unité le nombre de CAE autorisé en entreprise ou en coopérative de façon à renforcer les possibilités de placement des stagiaires en CAE rénové, tout en maintenant un taux d’encadrement raisonnable.

Pour l’année 2016, il est prévu de mettre en formation en alternance près de 600 bénéficiaires du CAE, sur l’ensemble de la Polynésie française.

Dispositif éducatif d’aide de prévention en faveur des collèges et lycées publics

Le conseil des ministres a adopté un arrêté approuvant l’attribution d’une subvention de fonctionnement, destinée à financer le dispositif éducatif d’aide de prévention en faveur des collèges et lycées publics.

Le dispositif éducatif d’aide de prévention a pour objectifs principaux d’améliorer l’encadrement des établissements par un accompagnement éducatif, de prévenir la violence intra et extra scolaire et enfin de participer aux actions et projets d’animation dans les internats. Ce dispositif est financé par le budget du Pays avec une participation financière pour la période de janvier à juin 2016 s’élèvant à 47 628 000 Fcfp, pour un équivalent en heures correspondant à 15 120 heures.

La répartition des moyens horaires par établissement est effectuée selon les critères suivants :

  • Nombre d’élèves dans l’établissement ;
  • Proportions de boursiers ;
  • Proportions d’internes ;
  • Présence d’un CPE, titulaire ou non ;
  • Ouverture de l’internat le week-end ;
  • Eloignement géographique de l’établissement ;
  • Etablissement en REP+ ;
  • Taux de réussite aux examens.

L’arrêté adopté concerne l’attribution d’une subvention de fonctionnement destinée à financer ce dispositif éducatif d’aide de prévention pour un montant global de 47 628 000 Fcfp. Au total, 25 collèges et 10 lycées publics, répartis sur l’ensemble des archipels de Polynésie française, en seront bénéficiaires.

Opération A’ata – Smile for peace

A la suite d’un tragique fait divers qui marqué la fin de l’année 2015, les étudiants en photographie de l’École de Commerce de Tahiti et l’association Pacific Storytellers ont décidé de mener une opération artistique et sociale pour apporter leur voix, résolument positive et innovante, sur le sujet de la violence à Tahiti et dans les archipels. Cette opération a été baptisée : « A’ata – Smile for peace »

À l’échelle internationale, cette action s’inscrit dans le cadre du projet « Inside Out », un grand projet participatif mondial dont le but est de « transformer les messages des populations en œuvre d’art ». Celui-ci concerne aujourd’hui plus de 130 pays à travers le monde, avec plus de 250.000 posters imprimés, et plus de 1.000 groupes d’action créés, chaque pays, chaque groupe d’action choisissant de défendre la cause qui lui est chère.

À partir de la problématique de la violence, les jeunes de l’ECT Tahiti ont voulu user de moyens non-violents comme l’image, avec ce message fort: « Nous agissons pour nous rappeler que la joie de vivre et la générosité sont des valeurs polynésiennes et que la montée des violences ne doit pas nous les faire oublier ».

 Il s’agit donc de réaliser 1 000 portraits individuels : des visages souriants, riants, ou inspirant instantanément la joie, puis de les afficher sur les murs, sur le sol, sur des surfaces visibles par le plus grand nombre, et dans plusieurs communes de Tahiti.

S’il est porteur indéniablement d’un effet rassembleur, le projet aura un impact fort également pour le tourisme. Avec le rayonnement que l’organisation Inside Out, l’opération aura ainsi une visibilité internationale. A ce jour, plusieurs partenaires institutionnels, sportifs, des artistes, des étudiants, des entreprises locales, et des membres de la société civile ont accepté de prendre part au projet.

Mise à jour de la base de données SIG des installations classées pour la protection de l’environnement sur l’île de Tahiti

Les installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE) sont des installations qui peuvent présenter des dangers ou inconvénients pour la commodité du voisinage, la santé, la sécurité, la salubrité publique, l’agriculture, l’aquaculture, la pêche, la protection de la nature et de l’environnement.

Ces dernières sont régies par un arrêté d’autorisation dans lequel sont spécifiées les prescriptions permettant de prévenir des dangers qu’elles représentent et auxquelles elles sont soumises. Depuis 1967, 2023 arrêtés d’autorisation ont été délivrés sur l’ensemble de la Polynésie française. La majorité des ICPE autorisées sont encore en activité mais il s’avère nécessaire d’actualiser les données relatives aux ICPE, puis de les intégrer dans un système d’information géographique (SIG) afin de les cartographier.

La mise à jour des données et la cartographie des ICPE ont été effectuées sur les communes de l’île de Tahiti. A elle seule, la commune de Papeete concentre 48 % des ICPE encore en activité. Elles sont généralement du type industriel. Une densité importante de ces dernières est relevée au niveau des zones industrielles de Fare Ute, Motu Uta, Tipaerui et Titioro. Les installations les plus dangereuses telles que les dépôts d’hydrocarbures des grandes sociétés pétrolières, les sphères et cuves de gaz se situent au niveau de la zone industrielle de Fare Ute – Motu Uta. Dans la zone industrielle de Tipaerui, se trouvent principalement des hangars de stockage avec quelques activités à risque (unité de traitement des huiles usées et de stockage de substances dangereuses, station de concassage, unité de production d’oxygène et fabrication de matières plastiques). Quant à la zone industrielle de Titioro, elle concentre diverses activités dont les principales sont les ateliers mécaniques des grands concessionnaires locaux, les entrepôts de stockage des sociétés d’importation et de construction de matériaux et les ateliers de travail de matières premières (bois, métaux).

Ainsi, la mise à jour de la base de données SIG sur l’île de Tahiti permettra de faciliter la consultation des informations concernant les ICPE par les agents de la Direction de l’environnement, une meilleure visualisation de la répartition des ICPE dans le but d’améliorer le contrôle de ces dernières ou l’intervention d’urgence en cas de pollution ou de sinistre, surtout durant cette période à fort risque cyclonique. Ce travail devrait s’étendre par la suite sur l’île de Moorea dans un second temps, puis sur l’ensemble des archipels de la Polynésie française.

Calendrier des manifestations culturelles et environnementales pour 2016

Le ministre de la Culture et de l’Environnement a présenté le calendrier des manifestations culturelles et environnementales soutenues par le Pays tant au plan financier qu’au plan des moyens techniques et humains.

Certaines de ces manifestations, tel que le Heiva I Tahiti, sont récurrentes et bien installées dans notre calendrier évenementiel, d’autres en sont à leur première édition. Ainsi dans le domaine culturel, le « Festival Polynesia » et le « Forum des langues polynésiennes » se dérouleront du 12 au 17 septembre 2016, et permettront de valoriser les cultures et les langues du triangle polynésien. Autre moment fort, l’exposition ‘Tiki’, du musée de Tahiti et des îles, présentera des pièces maîtresses de l’établissement et des objets issus des collections privées et du Musée du Quai Branly. Dans le domaine de l’environnement, la journée mondiale de l’environnement sera au diapason de l’année de la baleine, et sur le thème de la sanctuarisation de la ZEE polynésienne en faveur des espèces marines emblématiques.

Date Manifestations Lieu
30 janvier au 07 février 13ème FIFO Maison de la Culture
4 mars 2016 5eme Concert Soroptimist -Journée internationale de la femme Mairie de Pirae
17 au 19 mars 4ème Festival du ‘Uru et autres cultures vivrières locales Paepae a Hiro
20 mars 2016 Journée Mondiale de l’eau Jardins de Paofai
24 mars 2016 2ème Tahiti Comedy Show « Pute ‘ata » Grand Théâtre
30 mars au 03 avril Convention Polynesia Tatau Musée de Tahiti et des îles
30 mars au 1er avril Ateliers de formation sur les espèces exotiques envahissantes Royal Tahitien
9 avril 2016 1st Ori Tahiti World Cup Toata
12 au 24 avril Hoho’a 2016( exposition photos) Musée de Tahiti et des îles
21 avril 2016 Concert des grands ensembles du Conservatoire Grand Théâtre
6 mai 2016 1er concours de Ta’iri Paumotu Paepae a Hiro
9 au 13 mai Ateliers préparatoires à l’initiative pour un océan durable Bora Bora
14 mai au 11 juin Exposition « Les Poilus tahitiens » Musée de Tahiti et des îles
17 au 21 mai Concert Symphonique et Rencontre Ori & Danse Classique Grand Théâtre
21 mai 2016 La nuit des Musées Musée de Tahiti et des îles
26 mai au 4 juin Heiva des Ecoles Toata
5 juin 2016 Journée mondiale de l’environnement sur l’année de la baleine Jardin Paofai ou Musée de Tahiti
10 juin 2016 Concours Orero Grand Théâtre
11 juin 2016 Gala du conservatoire Toata
17 juin au 31 juillet Exposition « Orama Studio » Musée de Tahiti et des îles
18 juin 2016 Fête de la Musique
29 juin 2016 Hiva Vaevae Toata
30 juin au 23 juillet Heiva I Tahiti Toata
1er et 2 juillet Heiva va’a Mata’einaa Mataeia
02 au 30 juillet Grand spectacle sur le Marae Arahurahu-Tamariki Poerani Marae Arahurahu
14 juillet au 17 juillet Heiva Tu’aro Ma’ohi 2016 Jardin du Musée de Tahiti
22 juillet au 07 août Heiva de Teva i Uta Site de Tehoro à Mataiea
12 au 17 septembre Festival International Polynesia Maison de la Culture
12 au 16 septembre Forum des Langues Polynésiennes Foyer Protestant Paofai
15 septembre au 19 mars Exposition Tiki Musée de Tahiti et des îles
17 -18 septembre Journées européennes du patrimoine Musée de Tahiti et des îles
15 octobre 2016 6éme Pina’ina’i Paepae a Hiro
4 novembre 2016 Upa Nui Toata
12 novembre 2016 2ème Heiva Tarava Tahiti Jardin de Paofai
16-19 novembre 16ème salon du Livre Paepae a Hiro
24 nov au 04 décembre 12ème Hura Tapairu-2ème Pahu Nui Grand Théâtre
30 nov au 03 décembre 1er Huara Tapairu International Grand Théâtre
7 décembre 2016 Gala des arts traditionnels Jardin du Musée de Tahiti

Célébration de la Journée mondiale de l’eau 2016 au Parc Paofai

Le ministre de l’Environnement a présenté le programme de La Journée Mondiale de l’Eau qui se tiendra cette année encore au Parc Paofai. Instaurée par l’Assemblée générale des Nations Unies depuis 1993, cette Journée est célébrée, chaque année, le 22 mars, l’objectif étant d’attirer l’attention de tous sur l’importance de la conservation de l’eau et du développement des ressources en eau.

Pour sensibiliser la population à ces thématiques, la Direction de l’environnement a mis en place un village de l’eau dans les jardins de Paofai en 2015, en optant pour une approche culturelle et ludique à destination d’un public familial. Cette première édition a connu une affluence estimée à près de 2 000 personnes. Il a été proposé de reconduire l’opération sur le même format, sous le thème onusien 2016 de « l’Eau et l’emploi».

Ainsi, le dimanche 20 mars 2016, un village de l’eau implanté dans les jardins de Paofai proposera différentes activités récréatives et pédagogiques, avec des spectacles pour les plus jeunes, des ateliers-démonstrations et un concours photo.

Différents acteurs de l’eau du secteur institutionnel, associatif et privé présenteront un panorama des métiers de l’eau : le syndicat pour la promotion des communes de Polynésie française, les communes de Papeete et de Mahina, le service de la culture et du patrimoine, le centre d’hygiène et de salubrité publique, le groupe d’études et de gestion du domaine publique, la direction de l’environnement, les associations Colibris et Ta’ata Ti’a, Marama Nui, ainsi que la Polynésienne des Eaux. Une nouveauté pour cette édition 2016 : un « Fare de l’eau » permettra aux étudiants ou chercheurs d’emploi de rencontrer les différents acteurs de l’eau.

Programme de la journée :

9h                        Ouverture
– Discours d’ouverture
– Pata’uta’u : Oro’a no te Vai, e puna no te Ora

10h – 11h           Spectacle de marionnettes Tao et Tiaporo, par Fenua Marionnettes (10h – 11h30        Fare des métiers (Fare pote’e)

11h15 – 12h15  Narration de la légende de l’arc en ciel Anuanua, par Léonore Caneri

13h – 14h           Spectacle de marionnettes Tao et Tiaporo, par Fenua Marionnettes

14h30 – 15h30 Spectacle du magicien de l’eau, par Hildevert

16h30                 Proclamation des résultats du concours photo « L’Eau et l’Homme »

17h                      Fermeture du village

 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close