Conditions d’admission au RSPf: restaurer au plus vite l’équité sociale

 

Un groupe de travail piloté par Maiana Bambridge et composé de personnes-ressources, à savoir, Luc Tapeta, conseiller spécial du président, de représentants du ministère en charge des solidarités, de la CPS (Caisse de prévoyance sociale) et des services concernés (Délégation générale à la protection sociale, Direction des Affaires Sociales) s’est réuni, lundi, à la demande du gouvernement, afin d’échanger avec les représentants des communes sur les difficultés rencontrées dans la mise en application de la loi du Pays fixant les conditions d’admission au RSPF.

Adoptée le 29 juillet 2014, la mise en application de cette loi du Pays a, en effet, mis en exergue des incohérences, en conduisant notamment à refuser l’admission au RSPF de personnes privées de toute ressource.

Afin de mettre rapidement fin à ces incohérences et restaurer l’équité sociale, le gouvernement présentera, dans les délais les plus rapides, à l’Assemblée de la Polynésie française, les mesures correctrices nécessaires pour restaurer l’équité sociale.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close