Condoléances à André Roihau, disparu à l’âge de 76 ans

Les présidents du Pays et de l’assemblée, Edouard Fritch et Marcel Tuihani, saluent à tour de rôle la mémoire d’André Roihau, disparu récemment.

Le président Edouard Fritch a appris avec émotion le décès d’André Roihau et tient à lui rendre hommage.

André Roihau a été depuis ses débuts en politique un compagnon de route, le Président et lui siégeant sur les mêmes bancs à l’Assemblée. C’était un homme pétri de joie de vivre et d’humanité, toujours disponible pour son prochain et profondément investi dans la vie de la cité.

A son épouse, à ses enfants et à tous ses petits-enfants, le président présente ses plus sincères condoléances et s’associe dans la prière à leur douleur.

…………………………..

C’est avec une grande peine que nous avons appris le décès d’André Roihau, ancien conseiller territorial, survenu dimanche à l’âge de 76 ans, écrit le président de l’assemblée. André Roihau laissera le souvenir d’un homme engagé pour sa population. Il aura été élu à l’Assemblée de la Polynésie française pour la première fois en 1980 et conservera son mandat durant quatre mandatures consécutives, jusqu’en 2001, soit durant vingt et une années.

Issu du monde agricole, il a occupé diverses responsabilités au sein du Service du développement rural, où il était notamment chargé de la régénération de la cocoteraie. Il sera d’ailleurs président du conseil d’administration de l’huilerie de Tahiti, mais aussi de l’abattoir territorial de Papara, commune où il a également été adjoint au maire durant quatre mandatures et sous quatre maires différents, Tuianu Le Gayic, Eugène Bessert, Bruno Sandras et Christelle Lehartel. C’est dire la profondeur de son engagement politique, et combien André Roihau était apprécié. Proche des gens, il a été l’un des membres fondateurs des maisons familiales rurales, avec son ami Roger Doom, ancien maire de Taiarapu Ouest qui nous a quitté le 16 septembre 2016.

Au moment où sa famille frappée par le deuil s’apprête à le porter en terre à son domicile de Papara, je veux exprimer, en mon nom personnel et au nom de l’ensemble des Représentants, notre affection et nos condoléances à son épouse, à ses frères et sœurs, à ses enfants et ses petits enfants. Nous garderons d’André Roihau le souvenir d’un homme qui aimait la vie, toujours disponible, prêt à rendre service. C’était un homme aimé de tous et qui savait rester discret. C’était un homme de bien.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close