Conférence de la Famille à la Présidence

 

Le 21 janvier dernier, le président Edouard Fritch a installé le comité de pilotage de la conférence de la famille, composé d’une dizaine de personnalités reconnues pour leur implication et leur représentativité dans ce domaine, dont la coordination a été confiée à Maiana Bambridge.

Au cours des trois derniers mois, ce comité s’est réuni chaque semaine pour définir des plans d’actions au plus proche des besoins des Polynésiens dans le but d’initier une politique publique de la famille, forte et innovante. Dans la suite logique de ces travaux, la présidence a accueilli ce jeudi la conférence de la famille qui a rassemblé une soixantaine de personnalités issues de la société civile, du monde politique, des associations, de l’administration ou des confessions religieuses. En guise d’introduction aux travaux, le président Edouard Fritch a rappelé que « cette conférence n’est pas une énième rencontre, une énième parodie, juste pour permettre au politique de se donner bonne conscience ».

C’est ainsi que répartis au sein de neuf ateliers, les participants à la conférence de la famille ont travaillé sur les préconisations formulées par le comité de pilotage afin de confronter les points de vue et vérifier leur pertinence sur les thématiques de la responsabilité parentale et la protection de l’enfant, les relations familiales construites, les dispositifs contre les conduites addictives, la santé mentale, l’accompagnement des personnes vulnérables, les matahiapo, le rôle du Pays au soutien de la population et le combat pour la réussite des jeunes.

Les travaux de cette conférence de la famille seront ensuite synthétisés par le comité de pilotage avant d’être remis au gouvernement.

Le président a par ailleurs précisé qu’il « soumettrait les propositions à l’assemblée de la Polynésie française. Je demanderai un débat public à cet effet. Ainsi, je compte faire légiférer sur la base de vos propositions et par ce fait, pouvoir dégager plus sûrement les moyens budgétaires nécessaires au déploiement du plan d’actions qui ainsi s’inscrira dans la durée ». De même, une partie des propositions devront être intégrées aux travaux sur la réforme de la protection sociale généralisée.

Pour conclure son discours, le président a rappelé : « L’évolution d’esprit que je désire et que je vous demande de partager avec moi, c’est celle de placer ‘la famille’ comme une priorité dans nos vies, comme une priorité dans nos gouvernances ».

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close