Conférence de Vienne sur la Syrie : l’échec annoncé d’un sommet à contretemps qui fait comme si Daech n’existait pas

Ce week-end se tient à Vienne le deuxième tour des pourparlers sur la Syrie. Cette conférence internationale réussit l’exploit de réunir autour de la même table des rivaux farouches comme l’Iran et l’Arabie saoudite. Pourtant il y a peu de chances qu’y soit résolu le conflit qui ravage l’Irak et la Syrie.

Atlantico : Alors qu’un deuxième tour de pourparlers est organisé ce week-end à Vienne sur la Syrie, sur quelles bases vont repartir les discussions ? Le dernier sommet n’a-t-il pas été une légère avancée en ce qu’il a réussi à réunir l’Iran et l’Arabie saoudite autour de la même table ?

Hadrien Desuin : Vienne est la poursuite des négociations engagées sous l’égide de l’ONU à Genève. La Russie de son côté a toujours cherché une solution politique en recevant les uns et les autres à Moscou. Elle semble une nouvelle fois à l’initiative en Autriche. La dernière réunion n’a toutefois rien donné. Il s’agissait d’un tour de chauffe en quelque sorte, où chacun a pu prendre ses marques après l’offensive militaire russe et l’entrée de l’Iran sur scène.

Bien sûr la prise en compte de l’Iran dans les négociations diplomatiques est une bonne chose pour l’équilibre de la région car elle est partie prenante au conflit. Cela dit mettre face à face saoudiens et iraniens ne doit pas être de tout repos.

Quels sont les grands enjeux de ce tour de négociation ?

La Russie cherche à mettre en place cette fameuse transition politique mais elle voudrait une opposition syrienne plus représentative des forces en présence que les actuels représentants du Conseil National Syrien. La Russie voudrait aussi établir une distinction plus nette entre groupes terroristes et « rebelles modérés » pour forcer les occidentaux à lever le voile sur leurs troublants alliés. Face à eux, saoudiens, turcs et européens exigent en retour des garanties d’un départ fixé dans le temps de Bachar Al Assad. Bref en quatre ans de guerre (…) lire la suite sur Atlantico

Lire la suite : Conférence de Vienne sur la Syrie : l’échec annoncé d’un sommet à contretemps qui fait comme si Daech n’existait pas
Source: Yahoo Actualités

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close