Conférence sur les changements climatiques: la Polynésie aura son mot à dire

Du 30 novembre au 11 décembre 2015, la France accueillera à Paris la vingt-et-unième conférence internationale relative à la convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques, adoptée lors du sommet de la terre de Rio de Janeiro en 1992 et ratifiée en 1994 par 196 parties.

La conférence des parties (COP) constitue l’organe décisionnel qui se réunit chaque année lors de conférences mondiales pour prendre les mesures nécessaires au respect des objectifs de lutte contre le changement climatique. Les décisions sont prises à l’unanimité des parties ou par consensus.

La COP qui se tiendra à Paris correspond à la 21ème conférence en la matière, d’où le nom de COP 21. Elle doit aboutir à l’adoption d’un premier accord universel et contraignant sur le climat visant à maintenir le réchauffement climatique en deçà des 2°C à l’horizon 2100.

Il semble souhaitable que la Polynésie française puisse porter l’expression de ses besoins spécifiques ou régionaux et de ses orientations de développement économique et sociétal, pour la définition des dispositions contraignantes qui lui seront applicables dans la lutte contre le changement climatique. Pour peser davantage dans les négociations, la Polynésie française envisage de porter un message commun soit à l’outre-mer français, soit aux pays du Pacifique.

C’est dans ce cadre que le pays envisage la création d’un « comité COP 21 » dédié à la préparation de la conférence COP 21 qui se tiendra à Paris fin 2015. Il aura pour mission d’établir et de valider le message de la Polynésie française, voire plus largement des pays de la région Pacifique ou de l’outre-mer, qui sera porté à la conférence de Paris.

Pour cela, il sera plus particulièrement chargé du suivi des travaux d’élaboration de ce message dans le cadre de réunions organisées à l’échelon local mais également régional, qu’il lui appartient de définir et de planifier. Il aura notamment pour première tâche de fournir les termes de référence de la conférence des leaders polynésiens qui se tiendra les 10 et 11 Juillet 2015 ainsi que de son groupe de travail scientifique qui devrait se tenir les 7 et 8 juillet 2015 à Tahiti.

Ce comité sera composé des représentants des ministères d’ores et déjà engagés dans des travaux sur le changement climatique ainsi que des services administratifs concernés : Présidence, Vice-présidence, ministère du Travail et du dialogue social, de l’emploi, de la formation professionnelle, de la recherche et de la condition féminine (MTS), le ministère du Développement des activités du secteur primaire (MDA), le ministère de l’Equipement, de l’aménagement et de l’urbanisme et des transports intérieurs (MET), le ministère de la Promotion des langues, de la culture, de la communication et de l’environnement (MCE), le service de l’énergie, le service de l’urbanisme, la direction de l’équipement, le service du développement rural, la direction des ressources marines et la direction de l’environnement.

 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close