Confiance dans la vie publique: les précisions du président de l’assemblée

 

Plusieurs dispositions du projet de loi pour la confiance dans la vie publique débattues à l’assemblée nationale vont s’appliquer à la Polynésie française.  Le président de l’Assemblée Marcel Tuihani s’en félicite mais apporte quelques précisions…

Cependant, le 26 juillet dernier, il a écrit au président de l’Assemblée nationale, au président du Sénat et à la ministre des Outremers pour s’étonner que l’extension à la Polynésie française de ces dispositions, qui touchent à l’organisation particulière de la Polynésie française et qui ont été introduits par voie d’amendement, n’ait pas fait l’objet d’une saisine préalable de l’Assemblée de la Polynésie française comme le prévoit expressément l’article 74 de la Constitution et l’article 9 de la Loi organique du 27 février 2004. Le président de l’Assemblée a indiqué qu’il souhaite que l’institution soit saisie, afin qu’en Polynésie aussi, « le débat susceptible de naître de cette consultation puisse s’instaurer comme un élément utile à une saine réflexion sur l’action publique ».

Le président de l’Assemblée s’étonne donc que sa démarche, qui a pour seul objet de veiller au bon respect des procédures qui encadrent l’extension à la Polynésie française de dispositions nationales, soit interprétée comme une volonté de « s’émouvoir de cette moralisation qui ne lui convient pas ».

Aucun des courriers que le président de l’Assemblée de la Polynésie française a envoyés à Paris n’autorise à déduire une telle conclusion. Quant au commentaire politique qui l’accompagne, il est totalement gratuit, nul et non avenu. Le communiqué de la « République En Marche Polynésie » montre que la moralisation de la vie politique commence d’abord par ne pas faire dire aux autres ce qu’ils n’ont pas dit.

Communiqué APF

Télécharger l'article en PDF

Une pensée sur “Confiance dans la vie publique: les précisions du président de l’assemblée

  • 2 août 2017 à 6 h 29 min
    Permalink

    Au dela des rethoriques revanchardes, , la branche polynesienne de la Republique en Marche se felicite d’avoir lance le debat de la moralisation de la confiance dans la vie publique . Nous apprecions la mise au point poisitive du president de l’assemblee de polynesie unique homme politique local a ne pas eviter le sujet.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close