Conjoncture au 1er semestre 2016: les ménages tirent la croissance

La consommation des ménages se redresse lentement depuis plusieurs trimestres. Elle s’oriente encore favorablement au premier semestre 2016 dans un contexte de baisse des prix (- 0,5 %) et de hausse de la masse salariale (+ 1,4 %) qui permet une hausse du pouvoir d’achat.

Les importations de biens de consommation, la consommation électrique, ainsi que les importations et ventes de voitures particulières sont en hausse sur un an.

Les importations de produits alimentaires diminuent en valeur, mais progressent en volume : la Polynésie française a acheté des produits alimentaires moins chers à ses principaux fournisseurs (France, USA, Australie, et la Nouvelle-Zélande).

La demande des ménages est sur une tendance à la hausse, ce que confirme l’augmentation du chiffre d’affaires des commerces de détail en biens de consommation – hors commerces alimentaires et et de carburants. Pour ces deux derniers, le chiffre d’affaires diminue respectivement de 5 et 11 %. Les commerces de carburant ont été très impactés par la baisse de prix du pétrole et donc de l’essence à la pompe. Le chiffre d’affaires des commerces non spécialisés progresse de 2,5 %.

Parallèlement, l’investissement des ménages est en hausse, comme l’illustre la progression des crédits à l’habitat pour les particuliers (+ 2,2 % sur un an).

(extrait du bulletin de l’ISPF)

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close