Conjoncture: l’IEOM note un « rebond » au deuxième trimestre 2015

Dans son dernier bulletin intitulé « Tendances conjoncturelles du deuxième trimestre 2015 », l’Institution d’émission d’outre-mer (IEOM) note un « rebond du climat des affaires ».

L’affermissement de l’indicateur du climat des affaires reflète un regain d’activité au cours du trimestre écoulé, atténuant un début d’année morose. La consommation des ménages est mieux orientée, dans un contexte de faiblesse persistante de l’inflation. L’investissement se redresse, en lien avec la bonne tenue du marché immobilier et le rebond observé sur les biens d’équipement des entreprises.

L’indice de l’emploi salarié marchand s’améliore légèrement (0,3 %, CVS), porté par une nette amélioration dans le secteur de la construction (+3,3 %). L’emploi progresse également dans l’industrie, tandis qu’il se contracte dans les secteurs du commerce et de l’hôtellerie-restauration.

Les importations de biens de consommation courante et de biens alimentaires augmentent sensiblement (respectivement +6,1 % et +16,3 %, CVS), essentiellement sous l’effet d’une hausse des prix de ces produits, les volumes importés demeurant stables. En revanche, les biens d’équipement du foyer connaissent un léger repli et les immatriculations de véhicules de tourisme neufs reculent sur le trimestre (-3,8 %, CVS). Les commerçants déplorent une activité en baisse sur la période.

En parallèle, l’encours des crédits à la consommation se contracte de nouveau pour le sixième trimestre consécutif, moins rapidement toutefois grâce à l’augmentation de la production de nouveaux crédits aux particuliers (+15,6 % sur trois mois).

Les importations de biens d’équipement (hors avion) et de biens intermédiaires connaissent un sursaut au deuxième trimestre (respectivement +14,2 % et +16,7 %, CVS) et progressent désormais sur un an. L’encours des crédits d’investissement des entreprises s’inscrit en revanche en baisse de 1,4 % sur trois mois, en dépit de l’augmentation de la production de crédits d’équipement ce trimestre. En parallèle, l’investissement immobilier des ménages repart à la hausse, bénéficiant de taux d’intérêt toujours favorables.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close