Conjoncture toujours bien orientée au troisième trimestre, selon l’IEOM

L’Institut d’émission d’outre-mer (IEOM) publie son bulletin relatif aux « Tendances conjoncturelles du troisième trimestre 2017 ».

L’indicateur du climat des affaires (ICA), qui s’établit à 110,6, se stabilise au troisième trimestre 2017, au-dessus de sa moyenne de longue période (+10,6 points). Les perspectives de consommation des ménages, toujours positives, bénéficient de la hausse de l’emploi salarié et d’une évolution modérée des prix à la consommation.

D’après les résultats de l’enquête de conjoncture du troisième trimestre 2017, la conjoncture est favorable dans l’ensemble des secteurs de l’économie polynésienne, à l’exception du BTP, et s’accompagne de prévisions d’investissement toujours bien orientées.

Vitalité du marché du travail

L’indice de l’emploi salarié marchand est en hausse, +1,9 % sur un an en septembre, de même que les offres d’emplois sur un an (+17,3 %).

Perspectives encore positives pour la consommation des ménages

Les chefs d’entreprise du commerce qui ont répondu à l’enquête de conjoncture de l’IEOM font état de l’amélioration de leur courant d’affaires et de leur situation de trésorerie au troisième trimestre 2017. Ils sont également optimistes pour le prochain trimestre, à l’approche des fêtes de fin d’année.

Dynamisme de l’investissement

Selon les résultats de l’enquête de conjoncture de l’IEOM, les prévisions d’investissement des chefs d’entreprise sont favorablement orientées. Elles se reflètent dans la croissance des crédits à l’investissement accordés aux entreprises en termes d’encours (+5,9 % sur un an) et de production (+63 % en un an sur les huit premiers mois de 2017, en raison d’importants investissements dans l’hôtellerie et le transport maritime et aérien).

L’investissement des ménages continue sa progression, illustrée par la progression de l’encours des crédits à l’habitat (+4,3 % sur un an) et de la production de prêts immobiliers aux particuliers (+6,4 % sur un an sur la période cumulée de janvier à août 2017).

Bonnes performances des perles brutes à l’export

En baisse au trimestre précédent, les exportations se redressent au troisième trimestre, +5,4 % (CVS) en valeur, portées par les bonnes performances des recettes de perles brutes (+39,2 %, CVS) ; les ventes aux enchères internationales réalisées fin juillet ont induit un doublement du volume expédié à l’étranger.

Source: IEOM

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close