Croisière: les prévisions 2017 en-deça de l’activité des deux années précédentes

 

A l’initiative du ministère du Tourisme, les acteurs du secteur de la croisière réunis au sein et autour du Tahiti Cruise Club étaient conviés à un séminaire de travail, vendredi, dans les locaux du Port Autonome de Papeete, afin de préparer la participation de Tahiti et ses îles au Salon International de la croisière – Seatrade Cruise Global – à Ft Lauderdale en mars prochain.

En mars 2017, ce sera donc la neuvième participation consécutive de la destination à cet événement. Durant cette période, les variations d’activités ont été marquées, avec une forte remontée depuis 2013, pour atteindre un pallier en 2015 et 2016 à plus de 900 escales dans toute la Polynésie, un flux autour de 400 000 passagers/escale, et des retombées économiques autour de 12 milliards Fcfp. 

Les compagnies de croisière prévoient leurs itinéraires entre dix-huit et vingt-quatre mois à l’avance. Et les prévisions pour 2017 sont donc déjà connues. Elles sont en-deça de l’activité des deux années précédentes. Il a été détaillé à la fois les évolutions et avantages compétitifs de la destination, le cadre règlementaire actuel et les aménagements envisagés, les difficultés opérationnelles, l’offre réceptive île par île. Dans le marché mondial qu’est la croisière, chaque aspect de notre attractivité a été abordé. Le projet de Terminal de Croisière International, porté par le Port Autonome de Papeete, a été présenté aux professionnels, de même que les nouvelles infrastructures programmées par Aéroport de Tahiti. Ces équipements s’inscrivent dans la stratégie, solide et élaborée, de positionner Tahiti comme une plateforme régionale de la croisière dans le Pacifique Sud, en complément avec Auckland notamment.

Ensuite, un examen scrupuleux de chaque compagnie de croisière a permis de déterminer avec Tahiti Tourisme les angles marketing les plus appropriés, en fonction des opérateurs, de leur flotte, des navires en commande. Chaque intervenant a pu exposer sa vision et les opportunités qu’il convient de saisir ou provoquer en mars prochain pour déclencher une nouvelle croissance en nombre d’escales pour les saisons prochaines, à partir de 2018 jusqu’en 2020 au moins. 

Nicole Bouteau a conclu le séminaire en exhortant chaque acteur, public comme privé, à renforcer et optimiser les synergies et le « jeu collectif » pendant cette opération de marketing stratégique pour la destination, afin que « l’équipe Tahiti » puisse obtenir les meilleurs résultats.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close