Cyclone Pam au Vanuatu: un Casa décolle lundi pour Nouméa

Dès hier, samedi, le haut-Commissaire de la République a placé en alerte l’ensemble des acteurs des secours d’urgence aux populations sinistrées, suite au passage du cyclone Pam sur l’archipel du Vanuatu.

En conséquence, les forces armées en Polynésie française, en liaison étroite avec la Direction de la défense et de la protection civile du Haut-commissariat, s’apprêtent à acheminer, tôt lundi matin, vers le Vanuatu, les matériels de premiers secours dont l’Etat dispose en Polynésie française dans le cadre des accords internationaux entre la France, l’Australie et la Nouvelle Zélande (FRANZ).

L’envoi réalisé correspond aux besoins prioritaires identifiés sur place et sera constitué :

  • de bâches pour construire des abris de fortune destinés à protéger une centaine de familles,
  • de matériel d’ouverture d’itinéraire (tronçonneuses, outillages),
  • d’outillage pour consolider les abris de fortune déjà installés sur place,
  • d’une unité satellitaire de communication,
  • d’une unité de soutien logistique pour soutenir le détachement pour 10 jours.

Un officier de la Direction de la défense et de la protection civiles, le commandant Frédéric Robin, se rendra sur place pour la mise en œuvre du soutien, accompagné de six représentants de la fédération polynésienne de protection civile et de l’Union nationale des associations de sauveteurs et secouristes (deux associations polynésiennes  de sécurité civiles agréées par le haut-commissariat et impliquées dans la gestion des lots Franz).

Dans le cadre des accords Franz, le Haut-commissariat dispose, en effet, en permanence d’un stock de lots de matériels opérationnels permettant d’apporter une réponse en urgence à une situation de crise humanitaire sur une zone localisée dans le Pacifique sud.

Dans l’immédiat, les matériels seront transportés par un avion CASA de l’armée de l’air de Tahiti jusqu’à Nouméa où l’aide de la France est coordonnée par le Haut-commissariat de la République en Nouvelle Calédonie en liaison avec les postes diplomatiques concernés. Le CASA restera sur place et sera utilisé pour acheminer les matériels et produits de première nécessité entre la Nouvelle Calédonie et le Vanuatu.

Les accords France, Australie, Nouvelle Zélande dits FRANZ 

En 1992, une déclaration ministérielle conjointe de coopération a été signée entre la France, l’Australie et la Nouvelle Zélande (FR-A-NZ) pour établir une structure légère de veille et de coordination afin de mettre en commun les moyens civils et militaires de chacun des trois pays en vue de venir en aide rapidement aux pays du Pacifique victimes de catastrophes naturelles. Le dispositif mis en place par la déclaration FRANZ s’articule autour des axes suivants :

  • Un contact permanent entre les trois pays, par le canal des ambassades,

  • Une coopération étroite avec les gouvernements des pays insulaires concernés,

  • Une coordination des moyens de transport ou de projection,

  • La surveillance météorologique.

 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close