Cyclone Pam au Vanuatu: le « plein soutien » de la France

L’archipel de Vanuatu a été frappé par un puissant cyclone baptisé « Pam », provoquant d’importants dégâts et faisant de nombreuses victimes.

Un peu plus de vingt-quatre heures après le passage dévastateur du cyclone Pam, les autorités ont décrété l’état d’urgence.

Le gouvernement a confirmé la mort de six personnes à Port-Vila, la capitale, dont 90 % des habitations ont été détruites. Un bilan humain incomplet puisqu’à l’échelle de l’archipel, le bureau de l’ONU pour la coordination des affaires humanitaires a, quant à lui, fait état de 44 victimes.

L’archipel compte quelque 260 000 habitants répartis sur 83 îles, dont certaines sont très isolées et dotées de peu d’infrastructures.

Le président de la République française, François Hollande, a aussitôt répondu à l’appel à l’aide internationale, exprimant son « plein soutien » à la population et promettant une assistance française.

Le service météorologique du Vanuatu avait annoncé pour la journée de samedi des vents « très destructeurs » de la force d’un ouragan, des pluies torrentielles, et des crues subites. Des habitants ont passé la nuit dans des abris de fortune, alors que des vents soufflant à plus de 250 km/h frappait l’archipel.

Le cyclone a traversé l’île principale de Vanuatu où vivent plus de 65.000 personnes et plusieurs autres îles.
Le bureau australien de météorologie, qui suit le phénomène, estime que la majeure partie de l’archipel a été affectée. D’autant que me cyclone a changé de trajectoire à la dernière minute, touchant la capitale Port Vila plus violemment que prévu.

L’électricité ainsi que les communications étaient coupées quasiment dans tout le Vanuatu. L’agence Save the Children a indiqué que Pam « a vraisemblablement fait des dégâts très étendus » et qu’elle se préparait à une action sur le plan humanitaire. La Croix-Rouge évaluait, de son côté, les besoins alimentaires, médicaux et en abris.

 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close