L’enfer californien vu du ciel

La Californie a du mal à se sortir de ses nombreux incendies depuis plusieurs semaines.

Les milliers de pompiers luttant contre les nombreux foyers peinaient encore en fin de semaine à circonscrire les deux plus importants brasiers, dont l’un brûle depuis presque trois semaines et l’autre est désormais l’un des plus destructeurs de l’Etat.

Ce samedi 4 août, la Nasa a publié une photo de l’un de ses satellites montrant les feux depuis l’espace afin de donner une idée de l’ampleur des brasiers.

« Du point de vue de l’un de nos satellites @ NASAEarth dans l’espace, on peut voir la fumée des incendies qui brûlent en Oregon et en Californie. La fumée a également un effet sur les conditions météorologiques, ce qui rend la lutte contre les incendies encore plus difficile ».

Selon un bilan, jeudi 2 août au matin, du service des pompiers Calfire, le « Carr Fire » a détruit près de 51.000 hectares depuis son départ le 23 juillet à la suite de la « défaillance mécanique d’un véhicule ». Il a aussi réduit en cendres 1.465 structures, dont un millier de résidences, ce qui en fait le sixième plus destructeur à ce stade de cet Etat de la côte ouest américaine.

Plus de 4.200 pompiers déployés – dont deux ont été tués la semaine dernière – sont parvenus à le circonscrire à 35%. Quatre civils ont également péri à cause de ce feu. « Le vent, le terrain escarpé et la sécheresse ont compliqué la tâche des pompiers », a indiqué Calfire, prévoyant « de légers vents de sud-est pour aujourd’hui avec des conditions climatiques chaudes et sèches ».

Source: Yahoo actualités

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close