De l’importance du microcrédit pour les petites entreprises

 

Le vice-président Teva Rohfritsch a rencontré, jeudi matin, le responsable du recouvrement contentieux à la plateforme ADIE de Roubaix, Eddy Brulois, qui est actuellement de passage en Polynésie, et ce en présence de la directrice régionale de l’ADIE en Polynésie, Wendy Mou Kui.

L’Association pour le Droit à l’Initiative Economique (ADIE), créée en 1989, a pour missions de financer et d’accompagner les micro-entrepreneurs à toutes les phases de la création de leur entreprise pour en assurer la pérennité, et de contribuer à l’amélioration de l’environnement institutionnel du microcrédit, et à la création d’entreprise et à l’insertion vers l’emploi.

Les représentants de l’ADIE ont présenté l’étude d’impact menée au cours du quatrième trimestre de l’année 2016 afin de mesurer la performance sociale de l’association, qui inclue pour la première fois les Outre-mer en plus de la métropole.

Les résultats montrent un taux de pérennité de 76% à deux ans et 63% à trois ans, un taux d’insertion de 84%, avec 1,3 emploi créés par entreprise financée.

Le vice-président a souligné l’importance du microcrédit et la nécessité d’un accompagnement de proximité des entrepreneurs, afin de relever le défi de l’emploi dans un tissu économique polynésien composé majoritairement de petites entreprises.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close