De l’intérêt du dock flottant pour le Pays

Le vice-président Teva Rohfritsch a reçu, lundi après-midi, Guillaume De Garidel-Thoron, Ingénieur hors-classe de l’armement (4 étoiles) et directeur central du Service de Soutien de la Flotte (SSF), accompagné de Pierre Copeaux, directeur de l’antenne du SSF de Polynésie française.

Le SSF est l’organisme en charge de la maintenance des navires de la Marine nationale.

Créé en juin 2000 dans le but d’assurer dans une structure unique la maîtrise d’ouvrage du maintien en condition opérationnelle des bâtiments de surface, sous-marins et moyens navals des armées, il emploie environ huit cents personnes, militaires et civils, issues à la fois de la Marine et de la Direction Générale des Armées. Pour maintenir la disponibilité des navires, le SSF travaille au quotidien avec les industriels polynésiens de la réparation navale avec lesquels de nombreuses prestations sont contractualisées.

En Polynésie française, outre les navires, le SSF s’occupe également de l’entretien et des investissements à réaliser sur le dock flottant pour son maintien programmé jusqu’en 2030.

L’entrevue avec le vice-président a porté notamment sur l’intérêt que porte le Pays au dock flottant, sur la problématique de son renouvellement, et sur la construction navale en général, en liaison avec la maintenance nécessaire des navires.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close