De nouvelles turbulences sociales à attendre…

Au football c’est qui s’appelle un match retour.

L’intersyndicale de la compagnie Air France (CGT, FO, SUD, SNPNC, Unsa-PNC, CFTC, SNGAF, SNPL et Alter) repart au combat après la grève de quinze jour entamée au premier trimestre 2018.

Dans un communiqué commun diffusé jeudi 30 août, elle a regretté « l’attitude totalement irresponsable des dirigeants d’Air France » et a menacé d’un « fort durcissement du conflit » pour arriver à ses fins.

Les syndicats s’émeuvent que près de quatre mois sans grève n’aient pas permis la reprise des discussion sur leur demande de hausse des salaires. Ils réclament un rattrapage générale de 5,1 % des salaires correspondant à l’inflation 2012-2017.

Cette doléance avait provoqué quinze jours de grève en début d’année et le départ, en mai, du PDG Jean-Marc Janaillac suite au refus d’une proposition d’accord salarial pour une majorité des salariés. Les syndicats fustigent d’ailleurs le maintien du statu quo de la part de la direction en l’absence du nouveau patron d’Air France-KLM, Ben Smith, attendu au plus tard le 30 septembre.

En attendant, le titre Air France a dévissé de plus de 7% ce jeudi matin à la Bourse de Paris.

Source: Yahoo actualités

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close