Décès de Mario Brothers (MAJ)

La chaîne Polynésie 1ère annonce sur les réseaux sociaux la disparition de son animateur vedette, Mario Brothers.

En 2015, un documentaire avait été réalisé sur ce personnage de la vie polynésienne, symbole de la joie de vivre, qui arpentait les plateaux de la télé et des studios de la radio depuis plus de trente ans.

Avant de tirer sa révérence, il venait tout juste de prendre sa retraite (juin 2017), Mario Brothers s’était notamment illustré dans l’émission LMShow.

Dans une interview au Tiki Mag datant de 2016, il explique ses débuts à Perete’i:  » la première émission de variété musicale à avoir été créée en 1995. Claude Ruben, le directeur de RFO, m’avait demandé de proposer un concept. C’est ainsi que nous avions imaginé à l’antenne une émission de 2h en direct, avec des musiciens, des artistes, des humoristes… Nous la réalisions en studio, il y avait une cinquantaine de spectateurs seulement, ce qui donnait une ambiance très conviviale.  Mais il y avait un tel engouement que l’on a décidé de produire Perete’i à l’extérieur : dans les bars, les restaurants, les hôtels et pour terminer au Grand Théâtre de la Maison de la Culture, avec un nouveau concept d’émission. C’est Hina Sylvain, responsable des programmes jusqu’à l’an dernier, qui a eu l’idée de LM Show, d’associer la musique et le volet caritatif. Et le succès est toujours autant au rendez-vous ! Faire la bringue tout en apportant son aide aux associations, c’est vraiment une belle opération ! »Brothers

Toute l’équipe de Polynésie 1ere s’associe à la douleur de la famille et des proches de leur collègue et amis.

Et puis, dans un message également relayé sur FB, Jean-Yves Bambridge se joint à Polynésie 1ère pour rendre hommage à « Une grande figure de la Communication, l’homme qui savait faire le lien avec tous les polynésiens, l’animateur sympathique qui a toujours un mot gentil envers ses invités… s’en est allé….
En tant qu’ancien Président au Sport, au Himene Patitifa et au Comité Territorial de la Musique, Mario savait comment s’y prendre avec nous et nous mettait à l’aise avant son émission culte « Fare Maohi »
Au nom des membres du Comité de la Musique, en mon nom personnel, nous transmettons nos condoléances attristées à son épouse, ses enfants, ses petits enfants toute sa famille et ses proches. Nous sommes tristes de ce départ et leur transmettons toute notre compassion;
Fa’a ito’ito i to oe tere hopea.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close