Déficit du régime des salariés en 2016: les réserves bientôt taries

Dans une interview accordée à nos confrères de la Dépêche de Tahiti, le président du conseil d’administration du régime des Salariés, Yves Laugrost, confirme l’urgence des réformes à prendre pour pérenniser notre modèle de Protection sociale généralisée.

 

Le 23 décembre dernier, le conseil des ministres a rendu exécutoire le budget 2016 de la Caisse de prévoyance sociale (CPS) dans lequel il apparaît que le régime des salariés présente un déficit de 2,564 milliards de Fcfp. Une situation qui n’est pas nouvelle, explique le syndicaliste d’A Ti’a i Mua, même si des efforts ont été consentis dernièrement pour redresser les comptes de la branche « maladie ».

Désormais, ce qui pose réellement problème, c’est la situation des retraites: la caisse débourse, bon an mal an, 28 milliards Fcfp de pensions pour seulement 24 milliards Fcfp de cotisations. Un déséquilibre (4 milliards) qui est apparu avec la crise économique et sociale et l’aggravation du chômage.

Dans l’attente de relancer la machine économique, la CPS n’a pas d’autres choix que de continuer à boucher les trous grâce aux excédents accumulés durant la période des vaches grasses. Selon Yves Laugrost, le gestionnaire disposerait d’un montant de réserves estimé à 37 milliards de Fcfp dont un peu plus de 10 milliards en « liquide ». C’est donc ce bas de laine qui va financer le déficit de 2,5 milliards l’an prochain. Mais attention, prévient-il: la situation ne va pas pouvoir perdurer encore longtemps! Et d’annoncer « qu’en 2017, en théorie, on ne pourra plus payer les retraites en temps et en heure ».

La réforme de la PSG est attendue courant 2016. La réflexion quasiment terminée, des pistes ont été avancées. Mais « les mesures préconisées sont douloureuses pour les salariés et les retraités », prévient Yves Laugrost pas convaincu pour autant de la copie gouvernement  » trop prudente » à ses yeux « en matière de redressement économique ».

Dans l’immédiat, 2016 verra pour les salariés une augmentation des cotisations de retraite compensée par une baisse des cotisations maladie.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close