Dépenses de santé: les pharmaciens plaident non coupables

Alors que la réforme de la Protection sociale généralisée cherche toujours sa voie, le prix du médicament, à lui seul, ne saurait être responsable de tout !

C’est en substance le message que souhaitent faire passer aujourd’hui deux syndicats de pharmaciens, le SPIT et le SPPF.

Dans un communiqué adressé aux médias, la conclusion est limpide: « Si le coût de la santé ne peut être reporté sur l’ensemble des salariés de la Polynésie française, il nous paraît difficilement concevable de le faire reposer en grande partie sur le secteur de la pharmacie qui a déjà subi de fortes baisses depuis 2010. Localement, notre secteur emploie aujourd’hui environ 500 personnes ».

Leur argumentation est chiffrée: « Le médicament remboursable est à ce jour 23% plus cher en Polynésie qu’en métropole, notamment en raison des coûts d’approvisionnement (transport, taxes douanières). Toutefois, le médicament en Polynésie est un des produits dont le surcoût est le plus faible« . Ce surcoût, en effet, atteint 34% en Guyane, 32,3% aux Antilles et 26,4% à la réunion.

Par ailleurs, les syndicats de pharmaciens notent que « le médicament représente 10,7% des dépenses de santé en Polynésie, soit moins qu’en métropole (17,5%) ». Qui plus est, cette dépense est en baisse depuis 2010. Une diminution consécutive à la baisse du coefficient multiplicateur sur le médicament remboursable décidé par le gouvernement polynésien ainsi qu’aux baisses de prix en métropole sous l’impulsion des autorités nationales.

Enfin, « les grossistes et pharmaciens d’officine rendent à la population de nombreux services gratuits dont la prise en charge du fret pour l’envoi dans les îles (…) », indiquent les deux syndicats.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close