Recours en vue contre le budget 2013 du Pays

Les députés de Polynésie française, élus du Tahoeraa, Jean-Paul Tuaiva et Jonas Tahuaitu ont fait, mercredi, le bilan de leurs déplacements en métropole. Quant au député et président-délégué du parti, Edouard Fritch, il a annoncé que le Tahoeraa entendait déposer prochainement un recours contre le budget du Pays.

Jonas Tahuaitu a, mercredi matin, indiqué avoir abordé avec le gouvernement français la question de l’élargissement de la liste des maladies pour les victimes des essais nucléaires avec le changement d’un décret de la loi Morin. Puis, il a souligné le fait que le dialogue entre l’Etat et le Pays, concernant l’indemnité de retraite (ITR) allait pouvoir reprendre.

Jean-Paul Tuaiva, a, pour sa part, rappelé que les trois députés polynésiens avaient voté pour le budget de l’Outre-mer, adopté début novembre. Il a expliqué avoir déposé plusieurs amendements, concernant notamment la défiscalisation en Outre-mer. « Il y a une pression très forte de l’opposition pour mettre fin à la défiscalisation (…) Ce qu’on aimerait c’est que la défiscalisation soit l’objet d’une dotation directe aux collectivités d’Outre-mer », a-t-il déclaré. Jean-Paul Tuaiva a aussi indiqué avoir demandé une participation plus importante de l’Etat au FIP (Fonds Intercommunal de péréquation). Il souhaite, en outre, que les projets de loi adoptés par le gouvernement soient, à l’avenir, directement applicables en Polynésie.

Seule ombre au tableau: Jean-Paul Tuaiva s’est dit « un peu fâché » avec le ministre des Outre-mer, Victorin Lurel. Ayant critiqué ce dernier car il envisage un déplacement officiel en Polynésie française, en pleine campagne électorale, le ministre aurait répondu assez sèchement qu’il n’avait « pas de leçons à recevoir de députés de l’opposition ». Victorin Lurel aurait aussi répondu que l’ancienne ministre des Outre-mer, Marie-Luce Penchard, aurait fait de même par le passé.

Victorin Lurel, Air France et le budget 2013

Le jeune député a également relaté ses discussions avec la direction d’Air France et les délégués syndicaux rencontrés au préalable. « La direction m’a affirmé qu’ils n’avaient aucunement l’intention d’arrêter la ligne Papeete-Paris et que, s’ils n’avaient pas parlé de reclassement, c’est parce qu’ils ne veulent pas licencier de personnel », a-t-il précisé, en ajoutant qu’il sera toutefois demandé aux PNC (personnel navigant commercial) basés à Papeete de faire dorénavant « un voire deux » vols supplémentaires, pour assurer la viabilité de la ligne, déficitaire depuis sept ans.

Après avoir annoncé que le Tahoeraa voterait contre le budget primitif 2013 que le gouvernement Temaru doit présenter, ces jours-ci, à l’Assemblée de Polynésie, et que, si nécessaire, un recours serait fait au Tribunal administratif pour « empêcher que ce budget soit publié au Journal officiel », Edouard Fritch, a, de son côté, tenu à « rassurer » le public sur la bonne santé du président du parti, le sénateur Gaston Flosse, qui vient de subir une opération chirurgicale dans la journée de mardi, à Los Angeles.

En vue des prochaines élections Territoriales (21 avril et 5 mai), les primaires du parti devraient avoir lieu les 18 et 19 janvier, à Tahiti et à Moorea. L’idée d’une liste d’union des autonomistes est toujours dans l’air. Gaston Tong Sang (To Tatou Ai’a) n’y serait pas favorable tandis que Teva Rohfritsch (O’Hiva) serait, lui, plus ouvert à cette idée.

 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close