Déserts médicaux…même pour les morts !

Catherine a perdu sa mère quelques jours après ses 86 ans. Une mort naturelle, à domicile, simple en apparence…

Pourtant, tout s’est rapidement compliqué : impossible de faire venir un médecin pour certifier le décès. « On a découvert maman le dimanche soir à 20h30. Ce n’est pas facile de trouver un médecin à cette heure-là. En même temps, à SOS médecins, ils sont censés se déplacer à n’importe quelle heure. Bien sûr, il faut soigner les vivants, je le comprends tout à fait… mais il est incompréhensible qu’aucun médecin ne vienne », témoigne Catherine Dumont-Coret.

Comme elle, en France, de nombreuses familles font face au manque de médecins pour certifier un décès à domicile.

Confronté plusieurs fois à cette situation dans sa commune, le maire de Laigneville, dans l’Oise, n’a pas hésité à faire preuve d’humour noir pour alerter les autorités publiques. Il a rédigé un arrêté symbolique sur lequel on peut lire : « Le maire de la commune de Laigneville considérant la pénurie de médecin et considérant le temps mis à constater un décès sur la commune arrête qu’il est interdit aux Laignevillois de décéder en leur domicile ».

D’autres élus s’inquiètent de la situation. « Sur la communauté de communes, qui représente 24.000 habitants, nous n’avons plus que quatre médecins qui sont totalement débordés… Ils n’arrivent déjà pas à assumer leur garde normale, ils ne peuvent pas, en plus, constater des décès à domicile ».

Mais pour Jaques Battistoniprésident de MG France, l’un des principaux syndicats de médecins, le (…)

Source: Yahoo actualités

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close