Détournement de fonds publics à la Maison de la culture

Une plainte a été déposée à l’encontre du chef du département des moyens généraux au sein de l’établissement du Pays.

Comme il a été rapporté vendredi soir aux actualités de Polynésie 1ère, l’ancien salarié de Heiva Nui, satellite disparu depuis, est soupçonné d’avoir utilisé des biens publics à des fins personnels entre septembre et novembre 2015.

Outre cette utilisation abusive dans le cadre de chantiers de construction privés, il aurait également vendu un camion plateau – soit disant réformé – pour ensuite empocher la somme de 500 000 Fcfp.

Compte tenu de la gravité des faits, la directrice de Te Fare Tauhiti Nui a déposé plainte.

S’il est reconnu coupable, l’auteur du délit encourt une peine pouvant aller jusqu’à dix années de prison ferme.

En attendant sa comparution au palais de justice de Papeete et les explications qu’il voudra bien donner pour sa défense, il est naturellement présumé innocent.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close