Deux listes pour présider la fédération tahitienne de va’a

Le renouvellement des dirigeants de la fédération tahitienne de va’a aura lieu, samedi matin, au siège à Pirae.

 

L’actuelle présidente de la FTV, Doris Hart, succédera t-elle à elle même pour un nouveau mandat de quatre ans ou, au contraire, devra t-elle laisser le fauteuil à son adversaire du jour, Rodolphe Apuarii ?

La décision revient désormais aux présidents des 225 clubs à jour de cotisation mais la partie s’annonce d’ores et déjà serrée.

Interrogée par nos confrères de la Dépêche (voir l’édition du jour), la première n’est pas peu fière de son bilan, tout en affichant des objectifs élevés, à savoir: porter le nombre de licenciés de 4000 (actuellement) à 10 000. Autre objectif, encore plus louable dans un esprit démocratique, Doris Hart préconise une limitation du mandat de président à deux seulement.

Quant à Rodolphe Apuarii, ses motivations sont autrement plus belliqueuses ! Il vient, selon ses propres termes, « reprendre ce qu’il avait donné ». En tant que vice-président sous cette mandature, il s’était volontairement effacé au profit de Doris Hart. Il le regrette aujourd’hui et dénonce avec force l’autoritarisme de la présidente.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close