Deux trafiquants de cocaine interpellés

Samedi matin, deux hommes ont été interpellés à leur descente de la goelette Cobia, à Papeete. Ils venaient de Faaite, où, leur voilier échoué sur le récif a pris feu. Ou tout du moins on soupçonne les naufragés d’y avoir mis le feu. Car parmi les débris du navire, il a été retrouvé plus de 200 kilos de cocaïne. Les deux hommes interpellés ont été placés en garde à vue.

Selon nos confrères de Polynésie Première et les premiers témoignages, les deux hommes s’exprimaient en espagnol, confus dans leurs explications, ils ont déclaré avoir subi une avarie de moteur qui aurait drossé le bateau contre le récif, et c’est en voulant le faire démarrer que le voilier à pris feu.  Selon les témoins, les deux hommes venaient d’Amérique du Sud et se dirigeaient vers La Nouvelle-Calédonie.

C’est pendant qu’ils étaient à bord du Cobia3, qui les rapatriait sur Tahiti que les 200 kilos de cocaïne ont été retrouvé dans les débris fumants du bateau par des habitants de Faaite. Selon les premières hypothèses, ils semblerait que les suspects aient mis volontairement le feu à l’embarcation pour faire disparaître leur cargaison.

A leur arrivée, ils ont été interpellés par les forces de l’ordre. L’enquête se poursuit.

Il semblerait que le Pacifique sud devienne une route de la drogue de plus en plus fréquentée, après l’épisode des deux voiliers arraisonnés au mois de janvier transportant au total, 1,5 tonne de cocaïne.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close