Deuxième réunion du Comité de pilotage du S.A.G.E

 

Le président Edouard Fritch, et une partie du gouvernement, ont participé, aux côtés du Haut-commissaire de la République, René Bidal, à la deuxième réunion du Comité de Pilotage du Schéma d’Aménagement Général (SAGE), qui se tenait à la présidence ce mercredi après-midi.

Le SAGE matérialise la politique d’aménagement et d’urbanisme de la Polynésie française, en se fondant sur une approche prospective. Il doit définir la politique d’aménagement et d’urbanisme de la Polynésie française et permettre de traduire, d’un point de vue « spatial » et à une échelle archipélagique, les axes de développement du Pays dans un souci constant de cohérence territoriale renforcée et optimisée, pour faire de la Polynésie française un modèle de valorisation des patrimoines naturels et culturels.

La première réunion du COPIL avait eu lieu le 18 mai 2016, et avait permis de fixer les objectifs, la méthodologie et les modalités de mise en œuvre du SAGE. Cette seconde réunion s’est tenue en présence des spécialistes retenus pour réaliser les études et travaux nécessaires à la rédaction du SAGE. Ce groupement, dirigé par l’Institut d’Aménagement et d’Urbanisme de l’île de France, constitué d’experts et d’agences de métropole et de Polynésie, a ainsi pu présenter l’ensemble de la méthodologie et du déroulé de leur mission.

Le président Edouard Fritch a remercié le Haut-commissaire, René Bidal, ainsi que l’ensemble de ses équipes, pour leur aide dans la contractualisation, en septembre dernier, d’une convention de partenariat pour l’assistance à l’élaboration du SAGE, entre le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET) et la Polynésie française. Cette convention prévoit un accompagnement de haut niveau, en matière de prospective, de cartographie, de construction de projet de territoire et de planification, pour l’élaboration du SAGE.

Cette seconde réunion du COPIL a donc été l’occasion de présenter l’ensemble du groupement retenu pour la réalisation des travaux du SAGE, mais également d’exposer les enjeux, les tenants et les aboutissants de la première phase des travaux, à savoir l’élaboration d’un diagnostic territorial, en présence notamment de Stéphane Cordobes, responsable de la prospective et des études au CGET, et enfin de débattre et de valider une méthodologie pour cette première phase.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close