Disparition de Jérôme Pourtau

C’est avec une profonde tristesse que nous venons d’apprendre la disparition de Jérôme Pourtau en métropole.

Pour ceux qui ne l’ont pas connu, Jérôme Pourtau (au centre) était le directeur général du groupe Hersant en Polynésie française au début des années 90, à la tête de la Dépêche de Tahiti, des Nouvelles (quotidien disparu depuis), ainsi que de la radio NRJ dont il est à l’origine.

Avec son éternel compagnon de route, Jean-Michel Peyrefiche (à gauche sur la photo), en charge de toute la partie commerciale, ils ont fait les beaux jours de cette belle entreprise de presse, régnant en maître sur le paysage médiatique polynésien.

Jérôme était ce que l’on appelle un « sanguin ». Il n’était pas rugbyman pour rien…Mais qu’on l’aime ou qu’on l’aime pas, c’était un gros bosseur et finissait toujours, professionnellement parlant, par obtenir ce qu’il voulait.

Après la Polynésie, il est allé s’installer en Nouvelle-Calédonie pour y diriger les Nouvelles Calédoniennes et y faire quelques affaires.

On le savait gravement malade depuis quelques années et c’est donc au terme d’une rude épreuve qu’il s’en est allé discrètement. Il reposera désormais au Cap Ferret, un coin du Sud-Ouest qu’il affectionnait tant.

Par ces mots, je tenais à lui rendre hommage pour la confiance qu’il m’a témoignée à cette époque dans ma petite carrière de journaliste.

Que Laurence et ses enfances reçoivent mes plus sincères condoléances.

Stéphane Antonin

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close