Disparition de Laris Kindynis

L’un des pionniers du tourisme polynésien en la personne de Laris Kindynis nous a quittés en fin de semaine dernière.

Laris Kindynis s’est éteint à son domicile de Punaauia (côte Ouest de Tahiti) où il revenait de temps à autre. Sa dernière apparition, en famille à Moorea, remonte au début d’année à l’occasion de son 87 ème anniversaire.serge-arnoux-le-dernier-des-quatre-du-moana-est-decede-125018

De nature très discrète, il aura largement contribué à l’essor du tourisme dans nos îles. D’abord, en construisant comme il dit, le premier village du Club Med à Moorea ouvert en 1962. Dix ans plus tard, à la demande du Pdg Gilbert Trigano, il prend la direction du Club pour la zone Japon. Puis en janvier 77, avec son ami Jean-Claude Brouillet, c’est un autre fleuron (le Kia Ora à Temae) qui voit le jour sur l’île soeur, avant d’aller tenter l’aventure sur l’atoll de Rangiroa (photo ci-contre).

On lui doit également un ouvrage remarquable intitulé « Du rivage des Syrtes aux îles du Grand océan », paru en 2007, dans lequel il retrace ses mémoires et ses voyages.

La rédaction adresse ses sincères condoléances à la famille de Laris Kindynis.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close