Disparition de W.Lucas: les condoléances du ministre

 

Dans un communiqué, le ministre de la culture, Heremoana Maamaatuaiahutapu, exprime son immense regret à l’annonce du décès de Wilfred Pina’i Lucas.

Il fut chargé de mission auprès de Maco Tevane, ministre de la Culture de 1976 à 1981 puis, nommé directeur du « Centre polynésien des sciences humaines Te Anavaharau » de 1981 à 1986. Il joua un rôle primordial pour la préservation et la promotion de notre identité en partageant ses connaissances et son expérience au Service de la Culture et du patrimoine.

Il fut président du jury du Tiurai et du Heiva i Tahiti  pendant dix ans, dès 1980, aux côtés de Maco Tevane, Henri Hiro, Madeleine Moua, Iris Teai, ou encore Flora Devatine pour ne citer qu’eux.

Homme de lettres, poète, essayiste, il a écrit pour des groupes de danse du Heiva tels que Toa Reva, Temaire Nui et Tevaitoa Nui.

Retraité de l’éducation, il était professeur de mathématiques en France en 1957. Puis, en 1959, il est revenu au pays enseigner cette matière au lycée Gauguin, à Taravao, à ‘Uturoa, au collège et au lycée du Taaone et ce jusqu’en 1993.

Toute sa vie, Wilfrid Pīna’i Lucas a été un bon père de famille, auprès de ses quatre enfants, Pierre dit Pierrot, Wilfrid, Mathilde et Françoise.

A sa famille, à ses proches, le ministre de la Culture, Heremoana Maamaatuaiahutapu, adresse ses plus sincères condoléances.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close