Dossier Nucléaire: l’Etat passe aux actes

L’allocution prononcée jeudi soir à la Présidence par la ministre des Outre-Mer, Annick Girardin, n’a pas occulté le dossier nucléaire qui « pourrit » les relations Etats-Pays depuis trop d’années déjà. Raison pour laquelle il est temps de passer aux actes, a souligné la ministre. Voici ce qu’elle a déclaré sur le sujet…

La fin des essais nucléaires s’était traduite dès 1996, car c’était l’urgence du moment pour la Polynésie française, par des accords financiers. Vingt ans après, la société polynésienne appelait d’autres réponses. L’État a fait un geste fort : la reconnaissance du fait nucléaire et de ses conséquences, sociales, environnementale et sanitaires. A présent, il doit se traduire en actes.

C’est pourquoi, j’ai souhaité qu’au cours de cette visite, nous ne perdions plus de temps et que soit installé le comité de projet chargé du futur institut d’archives. Sous ma présidence, il a désormais pris corps et va travailler en étant à l’écoute de tous les acteurs. A l’occasion de cette installation, j’ai rencontré les représentants des associations impliquées dans ce dossier. Nous avons pu faire un bilan, sans faux-semblants et sans tabou, et surtout parler d’avenir.

Je l’ai déjà dit : le budget du CIVEN a été mis à niveau et ses travaux ont repris. C’est essentiel.

La commission alliant parlementaires et experts prévue par la loi EROM est en passe de débuter ses réflexions. Je tiens à saluer la présence en son sein de trois parlementaires polynésiens.

J’ai également veillé à ce que les engagements pris concernant le soutien à l’oncologie soient tenus. Ce fut le cas en 2017. Ce sera le cas en 2018.

Et puis, pour que le projet d’institut prenne corps, un terrain de l’État et les bâtiments qu’il comporte a été réservé au cœur même de Papeete et en front de mer. L’institut sera donc aménagé sur cette emprise. La vente qui était prévue est gelée. Les conditions de dévolution seront définies lorsque les besoins liés au projet auront été définis.

Cet institut aura un rôle essentiel. Il devra permettre de consolider ce qu’a esquissé l’accord signé en 2017 : une mémoire partagée du fait nucléaire. Sur la base d’un passé assumé, nous pourrons continuer à bâtir l’avenir. Nous devons à la jeunesse une approche sereine et apaisée d’un passé qui, pour elle, fait partie d’une histoire déjà lointaine. Nous démontrerons avec cet institut que malgré la difficulté, et dans le cas qui nous occupe, la technicité du sujet, nous pouvons imaginer un lieu où chacun se retrouve, où toutes les mémoires individuelles convergent dans un tout collectif.

C’est un magnifique projet que nous allons engager avec l’appui de tous.

(extrait de son discours)

Télécharger l'article en PDF

Une pensée sur “Dossier Nucléaire: l’Etat passe aux actes

  • 27 janvier 2018 à 12 h 38 min
    Permalink

    Un mécène est prêt à céder une collection inestimable de tableaux si le pays les expose dans un musée digne de ce nom. Cette collection ferait de Papeete un arrêt obligatoire pour les touristes, un élément indispensable pour les écoles. Et la jeunesse. Au lieu de transformer ce bâtiment en musée pour le bien être de toute une population, on va dépenser des millions pour un faire un lieu d’exposition sur le nucléaire. C’est totalement incompréhensible, qui va venir visiter ce lieu sinon les anciens qui ont travaillé au CEP. Quand dans ce pays allons nous penser à notre jeunesse qui ne peut que s’enrichir en visitant un vrai musée présentant toutes ces peintures que beaucoup de musées dans le monde nous envie, plutôt que de se lancer dans des dépenses qui n’intéresseront que peu de monde. On peut toujours faire un expo pour le fait nucléaire, pourquoi pas, mais si un bâtiment peut convenir à 100% à un musée pour une collection de tableaux de par Sam situation c’est bien ce lieu. J’espere que des élus liront ce petit mot et se poseront la question !!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close