Edouard Fritch sur le terrain à Papeari, Faaone et Hitiaa O Te Ra

Le président Edouard Fritch, accompagné de Jean-Christophe Bouissou, ministre du Logement, Tearii Alpha, ministre en charge du domaine, Luc Faatau, ministre de l’Equipement et Nicole Sanquer-Fareata, ministre de l’Education, a effectué mardi matin une tournée de plusieurs sites victimes d’inondations lors des dernières grandes pluies à Papeari, Faaone et sur la commune de Hitiaa O Te ra.

A Papeari, où elle a été accueillie par le maire-délégué Alain Sangue, la délégation s’est rendue sur plusieurs rivières dont les propriétés voisines avaient été inondées. Les causes sont d’abord liées au manque d’infrastructures d’évacuation des eaux sur les propriétés, ou leur grande proximité de la rivière qui ont des problèmes d’écoulement lors des grandes pluies.

Avec le ministre de l’Equipement, le président a convenu qu’il fallait ouvrir de nouveaux émissaires pour la bonne évacuation des eaux. Mais il conviendra également de curer les rivières, ce qui est parfois rendu difficile par l’opposition de riverains ou d’associations qui ne mesurent pas les conséquences de l’absence de tels travaux.

Sur Faaone, le président et ses ministres ont été accueillis par la maire-déléguée Vaea Mana. Ils se sont rendus dans la vallée qui jouxte la salle omnisports pour constater qu’un éboulement empêchait la circulation vers les dernières habitations. Le ministère de l’Equipement va faire évacuer cette terre prochainement afin de rétablir la circulation pour les riverains.

Mais la délégation a pu également constater avec les riverains que certaines habitations en contrebas étaient régulièrement inondées, des cascades se formant lors des fortes pluies. En bord de route de ceinture, le ministère de l’Equipement a prévu de réaménager un caniveau pour drainer les eaux pluviales et ainsi remédier aux inondations des habitations situées en contrebas.

A Hitiaa, la délégation a été accueillie par Domingo Dauphin, maire de Hitiaa O Te Ra. Sur cette commune, et notamment à Hitiaa et Mahaena, une grande partie des problèmes de crues est liée au calibrage des ponts sur la route de ceinture. Des travaux sont donc programmés afin de modifier la structure de ces édifices afin que l’eau puisse s’écouler de manière aisée et que les branchages charriés ne soient plus des éléments bloquants.

Là encore, il faudra procéder au curage, et le président ne désespère pas de pouvoir convaincre ceux qui y sont opposés de l’utilité de telles opérations qui doivent pour autant s’effectuer dans les règles.

Cette visite de terrain s’est achevée sur la route du collège de Hitiaa où un cheminement piétonnier et des dos d’ânes doivent être bientôt créés pour assurer la sécurité des collégiens.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close