Edouard Philippe en embuscade ?

Chez les macronistes du premier cercle, les piques se multiplient contre un Premier ministre suspecté de « se planquer » pour préparer la suite.

Le jour de la nomination d’Édouard Philippe à Matignon, un éminent macroniste a mis le président en garde : « C’est un bon coup électoral, mais il n’est pas sur notre ligne politique et, à partir de ce soir, tu as un rival… » Officiellement, entre les deux hommes, tout va très bien, merci !

Depuis des semaines, les sujets de crispation se sont pourtant multipliés entre Matignon et l’Élysée. Au point que des fidèles du président, membres du tout premier cercle -bien au-delà de la bande de jeunes députés LREM qui ont pris Philippe pour punching-ball-, laissent percer un vif agacement envers le Premier ministre, ce « dandy flegmatique ». Sa faute supposée ? Ménager sa courbe de popularité, supérieure à celle du chef de l’État, qu’il est censé protéger.

« Il ne se voit pas Premier ministre cinq ans, il se projette dans autre chose. Investir tout son capital politique dans la mise en œuvre des réformes, c’est un objectif parmi d’autres pour lui, alors que ça devrait être le seul », accuse un important macroniste. « Il se planque comme je n’ai jamais vu quelqu’un se planquer ! » ose même un autre, qui oublie que le Premier ministre a mouillé la chemise sur l’affaire Benalla.

L’ancien maire du Havre, que Macron a pressé, en le nommant, d’être à 100 % à son poste, aurait d’inavouables arrière-pensées qui l’inciteraient à moins s’exposer. Il préparerait la suite, entend-on, au cas où son bail s’interromprait. « Édouard ne pèse pas suffisamment, donc si un jour ça foire, Macron n’hésitera pas », glisse, lucide, un « philippiste ». « Macron a évidemment un deuxième mandat en ligne de mire, et ça ne se fait pas avec le même Premier ministre. Il faut épuiser Édouard jusqu’aux municipales (NDLR :au printemps 2020) et constituer un gouvernement pour la conquête », suggère un pilier de la (…) Lire la suite sur LeParisien.fr

Source: Yahoo actualités

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close