Eduquer nos enfants à une alimentation plus saine

 

La ministre de l’Education, Nicole Sanquer-Fareata, s’est rendue dans deux écoles de Papeete, à Toata et Taimoana, mardi après-midi, afin de voir sur le terrain la mise en œuvre des kits « potagers pédagogiques ».

Après une phase expérimentale qui avait concerné quatorze établissements scolaires, le programme est monté en puissance l’année dernière pour impliquer soixante-dix écoles, avec un financement du ministère de l’Education pour ce projet.

Pour la troisième phase, sur l’année scolaire 2016-2017, avec un co-financement Education et CPS (Caisse de prévoyance sociale), les « potagers pédagogiques » ont été installés cette fois dans seize établissements scolaires, huit à Taiarapu Est et Ouest, deux à Papeete, quatre à Moorea et deux aux Tuamotu.

Cette troisième phase, d’un coût de 3,5 millions Fcfp, a donc comme but de donner des habitudes alimentaires saines à la jeunesse polynésienne, par le biais de l’école. Au terme de cette phase, une très grande majorité des écoles publiques participent au programme des « potagers pédagogiques ».

La ministre de l’Education, qui a effectué la visite en compagnie du directeur de la CPS, Régis Chang, a pu constater l’intérêt des élèves pour ce programme qui allie Education et Santé.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close