El Niño toujours en formation pour la prochaine saison chaude

Dans son Bulletin de prévision saisonnière du 28 août 2015, Météo France révèle l’existence de températures plus élevées au centre de l’océan Pacifique équatorial. 

Depuis le début de l’hiver austral, on observe une hausse des températures de l’océan Pacifique équatorial, entre 170E et 80W de longitude. Cette hausse varie autour de +0,5°C à l’ouest de la ligne de changement de date et s’élève progressivement quand on se dirige vers l’est, pouvant atteindre +3°C vers le 120°W de longitude.

Si on s’intéresse à la boîte Niño 3.4 (zone comprise entre 5N/5S de latitude et 170W/120W de longitude, qui permet de suivre et de qualifier un évènement Niño, Niña ou neutre) on observe, depuis le mois de mai 2015, des températures mensuelles de la surface de la mer plus élevées que la normale, égales ou supérieures à 28,9°C. A la fin du mois d’août, la température de surface de la mer dans la boîte Niño 3.4 affiche une hausse de +1,8°C.

Tous les climatologues s’accordent à dire, que l’océan Pacifique équatorial présente des conditions de El Niño. Au cours des quatre derniers mois, phase de refroidissement de l’océan Pacifique Sud, on a observé des températures mensuelles de surface de l’océan plus élevées qu’au cours de la saison chaude 2014-2015. Selon les prévisions élaborées par les différents centres de prévision saisonnière, ces hausses de températures de surface de la mer mesurées dans la boîte Niño 3.4, vont se maintenir jusqu’à la saison chaude 2015-2016.

Au niveau de l’atmosphère, on a observé au cours des dernières semaines une réponse franche aux conditions anormales de l’océan. Le SOI (Southern Oscillation Index), qui montre la différence de pression entre Tahiti et Darwin, affiche des valeurs fortement négatives en cohérence avec un phénomène El Niño. Ces valeurs négatives du SOI résultent de l’inversion des Alizés sur la partie centrale du Pacifique équatorial, observée en début de la saison fraîche entraînant une baisse des Alizés sur le centre et l’est du Pacifique équatorial. Tous les modèles de prévision saisonnière à notre disposition, prévoient un épisode El Niño pour la prochaine saison chaude. Cependant, une incertitude demeure quant à l’intensité de ce phénomène qui est annoncé modéré à fort actuellement.

En cohérence avec les conditions atmosphériques et océaniques attendues pour les mois de septembre-octobre-novembre, on attend des précipitations moins importantes sur tous les archipels sauf sur les Marquises où elles seront plus importantes. Les perspectives concernant les températures pour les trois prochains mois, prévoient des températures supérieures aux normales sur les Marquises, proche des normales de saison sur les Tuamotu, et les Gambier et inférieures aux normales sur le reste des archipels.

Le prochain bulletin El Nino pour la Polynésie sera publié mi septembre.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close