En 2050, la Polynésie pourrait compter 330 000 habitants

Dans une note intitulée « Démographie de la Polynésie française, quelques enjeux structurels pour l’avenir » et alors même qu’un recensement est en cours, l’Institut de la statistiques (ISPF) fournit de précieuses indications sur les conséquences attendues d’un accroissement de la population, en terme d’emplois comme de logements.

Depuis le début du 20ème siècle jusqu’à nos jours, la Polynésie française a subi deux chocs démographiques avec d’abord une forte hausse de la natalité dans les années 60, puis une baisse dans les années 2000. Si les tendances démographiques se poursuivent, la Polynésie française compterait 330 000 habitants en 2050 dont 45 000 individus supplémentaires rien qu’aux Iles du Vent.

D’autre part, les Îles Du Vent ont accueilli l’essentiel de la croissance de population, lors de la période d’expansion démographique ; cette tendance s’affirmant pour le futur, la gestion des ressources foncières sur cette zone est aussi incontournable pour satisfaire les besoins en logement qui en découlent.

D’ici 2050, les projections de population soulignent la nécessité d’envisager les liens intergénérationnels et plus particulièrement la dépendance des seniors. En effet, leur part dans la population deviendra importante. Entre 2017 et 2050, on passerait de dix personnes à trois personnes en âge de travailler pour une personne retraitée (individu de plus de 65 ans). Le taux de prélèvement pour assurer le paiement des retraites devra croître en conséquence et la soutenabilité d’un système de retraite par répartition dépendra du choix de modèle social ou de son équilibre par la mise en oeuvre de politiques nataliste ou d’immigration de travail.

En tenant compte de la décohabitation progressive, le besoin en logements individuels sur la zone urbaine de Tahiti serait de 10 000 logements supplémentaires sur la période, soit près de 300 logements supplémentaires par an pour accueillir nos nouveaux ménages de taille restreinte.

Extraits (photo Ville de Pirae)

Télécharger l'article en PDF

Une pensée sur “En 2050, la Polynésie pourrait compter 330 000 habitants

  • 21 août 2017 à 21 h 48 min
    Permalink

    Et le nombre pour les entreprises d’ici 10 , 20 , ou 30 ans à tahiti sera de combien ?
    car qui dit pas de travaille même à mi-temps, pas d’argent pour payer un crédit ou un loyer
    et donc pas de logement, à moins de faire du trafic pour les fin de mois sans travail.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close