En France, « 30% des dépenses de l’Assurance maladie ne sont pas pertinentes »

 

« Une révolution en douceur », promet Agnès Buzyn à la veille de l’examen par l’Assemblée nationale du projet de loi de financement de la Sécurité sociale.

A en croire la ministre de la Santé, il y a une façon très simple d’équilibrer les comptes. « 30% des dépenses de l’Assurance maladie ne sont pas pertinentes », assure-t-elle dans le Journal du Dimanche. 30% de 190 milliards d’euros, l’objectif fixé aux dépenses de santé en 2017, soit une soixantaine de milliards d’euros que la Sécu pourrait économiser.

20% de gaspillage en moyenne dans l’OCDE

Voilà qui fait paraître bien modeste un déficit attendu cette année à près de 5 milliards d’euros.

Agnès Buzyn cite notamment l’hôpital, qui doit « fermer les lits qui ne servent à rien » et développer la chirurgie ambulatoire pour qu’en 2022 « sept patients sur dix qui entrent à l’hôpital le matin en sortent le soir, contre cinq aujourd’hui. » Elle pointe également « les opérations inutiles ou les actes réalisés deux fois. » De là à réaliser des économies aussi massives, le chemin semble pourtant long. En 2016, l’Assurance maladie comptait économiser trois milliards d’euros sur trois ans en suivant les mêmes pistes.

« 30%, cela ne me choque pas », confirme pourtant pour L’Express Agnès Couffinhal, économiste à l’OCDE et auteure principale d’une étude parue en 2017 sur le gaspillage dans les systèmes de santé. En moyenne, dans les pays développés, l’OCDE estime qu‘ »un cinquième des dépenses de santé pourrait être utilisées à de meilleures fins ». Notamment à cause des différences injustifiées de pratiques médicales selon les régions, de la prescription abusive d’antibiotiques, de visites aux urgences qui ne seraient pas appropriées dans 12% à 56% des cas, d’une part insuffisante des génériques, de la fraude et des erreurs.

Source: Yahoo Actualités

 

Télécharger l'article en PDF

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close