Entreposage sécurisé de l’amiante sur le site de Mamao, affirme Albert Solia

Le ministre de l’Equipement, de l’aménagement, de l’urbanisme et des transports intérieurs, Albert Solia, et Claude Drago, respectivement en leur qualité de président du conseil d’administration et de directeur général par intérim de l’établissement public industriel et commercial TNAD (Tahiti nui aménagement et développement), entendent réagir aux affirmations erronées sur l’entreposage des déchets d’amiante sur le site de l’ancien hôpital Mamao.

En effet, certains médias (Ndlr: Polynésie 1ère) ont mis en cause les conditions de sécurité dans lesquelles les déchets d’amiante retirés par une entreprise spécialisée suite à un appel d’offres réalisé par TNAD, sont entreposés. Ainsi, il ressortirait du témoignage d’un « spécialiste » anonyme que l’établissement TNAD entreposerait ces déchets dans des conditions qui mettraient «délibérément en danger la vie d’autrui», ce qui est totalement faux. Les sacs contenant ces déchets ont été conditionnés en parfaite étanchéité, conformément à la réglementation en vigueur, et le local de stockage avait été fermé et rendu inaccessible. Toutes les mesures de précaution avaient été prises par la direction de TNAD et validées par les experts en désamiantage, et le site est également interdit au public et gardienné par le SAS (service d’assistance et de sécurité).

Lors d’un déplacement sur site, il a été constaté que les panneaux et fixations de fermeture du local avaient été arrachés permettant ainsi au dit « spécialiste » anonyme, participant malheureux à l’appel d’offres de TNAD, de montrer malicieusement à la presse « un local ouvert à tous les vents ». La direction de TNAD a immédiatement pris toutes les dispositions nécessaires pour fermer à nouveau le local et entreposer ces déchets d’amiante dans les meilleures conditions de sécurité, dans l’attente de leur évacuation qui sera réalisée par une autre entreprise spécialisée dans le cadre d’un autre appel d’offres.

La direction de TNAD précise également qu’une plainte pénale a été déposée afin que l’auteur des faits puisse être identifié et appréhendé. Le ministre Albert Solia rappelle que toutes les précautions sont et seront prises pour que le retrait de l’amiante s’effectue dans des conditions de sécurité optimale.

Télécharger l'article en PDF

Une pensée sur “Entreposage sécurisé de l’amiante sur le site de Mamao, affirme Albert Solia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close