Epidémie de chikungunya: priorité aux patients souffrant de pathologies préexistantes

Dans le cadre de l’épidémie de chikungunya, la direction de la santé rappelle à la population que les formes « simples » de la maladie, caractérisées par des douleurs aux articulations et de la fièvre, relèvent des médecins des dispensaires et des médecins libéraux.

Et d’expliquer dans un communiqué adressé aux médias que les dispensaires ont renforcé leur capacité d’accueil, et les médecins libéraux ont élargi leurs horaires d’accueil du public, notamment le week-end.

Par contre, les patients souffrant de pathologies préexistantes, en particulier cardiaques, respiratoires et rénales; les cas de très fortes fièvres; les nourrissons et les très jeunes enfants ainsi que les femmes enceintes nécessitent une surveillance particulière et une prise en charge dans un cadre hospitalier, public ou privé.

 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close