Erdogan en France : « Nous sommes dans la généralisation du concept de terrorisme à toute personne qui exprime son opposition au pouvoir »

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a effectué, vendredi 5 janvier, une visite en France.

Après s’être entretenu à l’Elysée avec Emmanuel Macron, les deux chefs d’Etat ont tenu une conférence de presse.Pour Ahmet Insel, professeur à l’Université de Galatasaray et de Paris 1, interrogé sur franceinfo, c’est la première fois que la question de l’adhésion de la Turquie à l’UE est remise en cause publiquement pour des questions liées aux droits de l’homme. « Aussi franchement dit, oui c’est nouveau », a affirmé Ahmet Insel.

Par ailleurs pour ce politologue, Recep Tayyip Erdogan a franchi un pas supplémentaire dans l’assimilation des journalistes turcs emprisonnés à des terroristes : « Nous sommes dans la généralisation du concept de terrorisme à qui exprime son opposition au pouvoir. »

franceinfo : Est-ce nouveau comme discours de dire publiquement que la situation en matière de droits de l’Homme en Turquie ne permettrait pas l’adhésion à l’UE ?

Ahmet Insel : Dit aussi franchement : oui, c’est nouveau. C’est quelque chose qui était dit derrière les portes depuis des années. Mais, dans une déclaration commune de deux chefs de l’Etat, à ma connaissance, c’est la première fois. Je crois que la question des droits de l’Homme est le point principal [de blocage] puisque que dans le processus d’adhésion a été introduit les critères de Copenhague.

Source: Yahoo Actualités

Télécharger l'article en PDF

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close