Faa’a ne renonce pas à sa taxe aéroportuaire

Le conseil municipal de Faa’a s’est réuni mardi 21 avril 2015, sous le haut patronage du maire, Oscar ManutahiTemaru, afin d’étudier les dossiers suivants.

 

  • Le trésorier payeur Terral Alain approuve la gestion des comptes administratifs du maire de Faa’a

Le maire Oscar Temaru a présenté le bilan financier de la commune de Faa’a 2014 devant le conseil municipal. Les membres du conseil ont à l’unanimité, approuvé les comptes administratifs en concordance avec les comptes de gestion 2014 du budget principal et des budgets annexes (eau, déchet et assainissement).

Le résultat 2014 se traduit par un déficit de 22 millions dont 107 millions en investissement et un excédent de 85 millions en fonctionnement. Le résultat cumulé de l’année 2014 se termine par un excédent de 888 millions.

Le trésorier payeur Terral Alain, présent lors de la séance a confirmé la conformité des résultats comptables de la commune de Faa’a.

La capacité de financement progresse et positionne la mairie de Faa’a parmi les bons élèves des 48 communes. Monsieur Terral a d’ailleurs félicité la bonne gestion des comptes par le maire.  Il a aussi souligné le partenariat innovant avec le service de la régie municipale dirigé par YamilaTeuru. Puisque l’envoi des informations au format nouvellement demandé permet de palier en partie à l’obsolescence de leur outil de gestion qui devrait être mis à jour dans les mois à venir.

Cependant, le niveau important des impayés ainsi que l’équilibre des budgets annexes restent les deux points de vigilance à suivre. Le maire a demandé à ce que le travail de sensibilisation de la commune soit aussi mieux accompagné par les mesures du Trésor telles que le commandement de paiement…

CM Faa'a bis

  • Construction d’un dojo et d’une salle omnisport à Saint-Hilaire

La conseillère maire Heia Parau a présenté le projet de construction du dojo et de la salle omnisport de Saint-Hilaire. Conformément à sa politique sportive, la commune de Faaa souhaite augmenter son panel d’activités sportives et inclure les sports de combat. Comme pour le foot-ball et le volley-ball ou encore le hand-ball, la commune de Faa’a planifie et œuvre à préparer de futurs champions dans les discipline tels que le judo et le taekwondo.

Le conseil municipal a approuvé pour un montant de 97 226 253 FCP le plan de financement relatif  aux études et travaux d’un dojo et d’une salle omnisports. Cette construction sera réalisée sur l’actuel terrain de basket de l’école Saint-Hilaire. Pour rappel, comme pour les disciplines du basket-ball du volley-bal et du futsal, le judo sera ouvert  au profit des élèves mais aussi des enfants issus des associations de quartier périphérique.

  • Construction d’un ossuaire communal

L’adjoint au maire André Céran-Jérusalemy a présenté la situation du cimetière de la commune de Faa’a notamment en terme de capacité. Pour permettre d’optimiser l’espace disponible, il propose de réaliser un ossuaire pour un montant de 5 703 733 FCP. Cette réalisation permettra d’une part à la population de Faa’a d’avoir, et de mieux entretenir l’espace.

  • Plans de financement relatifs aux opérations actées au titre du FIP 2015

L’adjoint au maire Laurence Zima a présenté aux membres du conseil municipal les plans de financement pour les projets suivants :

  • Les travaux de désamiantage de l’école Teroma primaire pour garantir de manière optimum la sécurité des enfants.
  • L’acquisition d’un véhicule de secours et d’assistance aux victimes (VSAV) pour les pompiers.
  • Les études de mise en place d’une toiture de production solaire photovoltaïque au bassin de Mumuvai à Saint-Hilaire. Ils permettront aux décideurs de prendre une décision éclairée sur la rentabilité électrique et les économies possibles sur le budget communal.
  • Les études d’aménagement de caveaux et enfeus, tranche 2, phase 1.
  • Et l’acquisition de 48 membranes d’ultrafiltration pour l’unité de traitement de Teapiri.

Le montant total de ces investissements pour améliorer le service public en faveur de la population de Faa’a s’élève à 165 048 325 FCP.

  • Accueil d’une délégation de la ville jumelle de Jiangyin

Depuis le protocole d’accord pour le renforcement des échanges de la coopération dans les domaines de l’éducation et de la culture entre les villes de Jiangyin et Faa’a, signé le 8 avril 2011, plusieurs échanges se sont succédés. En octobre dernier, plusieurs membres du conseil municipal  ont répondu favorablement à l’invitation du Maire de Jiangyin de participer au 7ème Forum international des villes jumelles.

Lors du dîner officiel du 22 octobre 2014, Monsieur Zhou Tiegen, président du parti politique local, et Monsieur Ji Jun, Premier Maire Adjoint de Jiangyin, informent la délégation de Faa’a qu’est prévu le déplacement à Tahiti d’une délégation de Jiangyin en 2015 afin de renforcer les échanges.

L’adjointe au maire Rosina Chin Foo a demandé au conseil municipal d’organiser un accueil chaleureux à la délégation chinoise qui prévoit d’arriver au mois de mai.

  • Une communication par SMS pour le conseil municipal

Heia Parau, en charge de la stratégie de communication de la commune de Faa’a, a présenté aux membres du conseil municipal un nouvel outil d’informations. Le système par SMS permet en premier lieu d’informer rapidement les élus de leurs réunions diverses. Deuxièmement, il répond aux soucis constants du conseil de réduire les coûts de fonctionnement des services. A titre indicatif, le coût d’un appel téléphonique est de 70 F/min. Et lorsqu’il faut tenir informés les trente-cinq élus de la tenue d’une réunion, le cabinet doit mobiliser deux agents quatre heures durant. Ainsi la direction du cabinet réduira de 70% le nombre d’appels à passer. Cette économie de temps donne l’occasion aux agents de concentrer leur travail sur des tâches plus importantes.

  • Participation financière de la commune au dispositif MOUS pour la RHI Hotuarea

Des études menées par le ministère de la solidarité de 1999 à 2001 ont mis en exergue la nécessité de mettre en place une opération de Résorption de l’Habitat Insalubre (RHI) sur 4 quartiers de Tahiti : Hotuarea (Faa’a), Mamao (Papeete), Timiona (Pirae) et Hitimahana (Mahina), ainsi qu’un programme d’actions pour accompagner les familles dans les opérations de relogement. À ce titre, l’Etat, la Polynésie, et les communes concernées ont décidé de mettre en place une mission de Maîtrise d’Œuvre Urbaine et Sociale (MOUS), pilotée par la SAGEP jusqu’en décembre 2009 puis reprise par l’OPH.

À titre indicatif, le 6 mars 2015, l’Etat, le Pays et la Commune signent une convention pour encadrer spécifiquement le relogement prioritaire des habitants de la bande de sécurité (170m à partir de l’axe central) de la piste de l’aéroport international de Tahiti– Faa’a, occupée par près de 250 personnes, soit 73 cellules familiales vivant actuellement dans 60 logements. Ainsi, l’Etat rétrocèdera au Pays une emprise foncière du domaine public aéronautique pour lancer la première tranche du programme de construction de nouveaux logements. De nouvelles tranches de travaux complémentaires interviendront par la suite pour reloger le reste des habitants. Un comité de pilotage sera mis en place pour s’assurer que le calendrier est respecté et que la population de Outuaraea pourra, au terme de la réhabilitation, continuer à vivre paisiblement sur Faa’a. Par ailleurs, l’OPH a engagé une nouvelle coordinatrice en mars 2015 afin de mener à terme ce projet.

Par courrier du 23 février 2015, l’OPH sollicite 1 462 456 F au titre de la participation financière de la Commune pour 2015. Pour mémoire, cette participation depuis 2007 s’établit comme suit :

Désignation Coût total (en FCP) Financement
COMMUNE (20%) SYNDICAT MIXTE

(40%)

PAYS

(40%)

MOUS Hotuarea 2007 9 909 181 1 981 837 3 963 672

3 963 672

MOUS Hotuarea 2008 10 042 080 2 008 416 4 016 832

4 016 832

MOUS Hotuarea 2009 7 380 420 1 476 084 2 952 168

2 952 168

    COMMUNE ETAT OPH

PAYS

MOUS Hotuarea 2010 12 348 000 1 697 000 (14%) 4 231 500 (34%) 2 188 000 (18%)

4 231 500

(34%)

MOUS Hotuarea 2011 6 681 000 1 309 500 (20%) 2 619 000 (39%) 133 500

(2%)

2 619 000

(39%)

MOUS Hotuarea 2012 6 566 548 1 286 610 (20%) 2 573 219 (39%) 133 500

(2%)

2 573 219

(39%)

MOUS Hotuarea 2013 7 470 368 1 494 074 (20%) 2 988 147 (40%)

2 988 147

(40%)

MOUS Hotuarea 2014 7 312 276 1 462 456 (20%) 2 924 910 (40%)

2 924 910

(40%)

Après une étude technique de la demande, la commission du développement éducatif, social et culturel du 18 mars 2015 propose d’autoriser une participation financière de la Commune au dispositif MOUS 2015 à hauteur de 1 462 456 F, à l’instar de ce qui a été fait en 2014.

  • Mission à Paris pour une taxe aéroportuaire en faveur de la Commune.

Dans le cadre de la mise en place d’une taxe aéroportuaire en faveur de la commune et fort des engagements pris par le Haut-commissaire de la République en Polynésie et le président du Pays devant toute la population présente à la cérémonie d’ouverture des festivités pour les 50 ans de la commune, par courrier en date du 18 février 2015, le maire réitère auprès du Président de la République sa demande de compensation des nuisances dues à la présence de l’aéroport international de Faa’a et sollicite à cet effet son intervention auprès des services idoines de l’Etat et du Pays pour donner enfin satisfaction à cette revendication communale plus que cinquantenaire.

Par courrier en date du 2 avril 2015, le directeur de cabinet du Président de la République assure à monsieur le Maire « de toute l’attention portée à notre proposition de mise en place d’une taxe aéroportuaire en faveur de notre commune, afin d’en développer l’attractivité touristique » et l’informe avoir relayé notre demande auprès de Mme George Pau-Langevin, ministre des outre-mer, en lui demandant de procéder à l’examen de ce dossier en concertation avec le gouvernement de la Polynésie.

Le conseil municipal de Faa’a demande à entamer un dialogue avec l’Etat dans les meilleures conditions. Le premier maire-adjoint Robert Maker et le troisième adjoint Moetai Brotherson constitueront la mission de dialogue avec les représentants de l’Etat à Paris pour la période du 3 au 13 juin 2015.

Télécharger l'article en PDF

Une pensée sur “Faa’a ne renonce pas à sa taxe aéroportuaire

  • 7 juin 2015 à 13 h 30 min
    Permalink

    Si vous voulez un prêt sérieux sans aucun problème contacter Mr vinovi Demarc car j'ai reçu mon prêt de 70.000€ au près de lui avant je ne croyais pas car j'ai pensé que je n’allais pas reçu le prêt mais on m’a appelé pour m'informer que mon argent est disponible et j'ai retiré l'argent sans aucun souci, et d'autre amies aussi ont passé par elle donc n'hésiter pas le contacter car c'est grâce à elle que je gagne ma vie maintenant voici son mail: vinovinat@gmail.com

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close